En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

L'encyclopédie

La cuisson à la poêle ou au wok

Imprimer la fiche

La cuisson à la poêle est la chouchoute de tous ceux qui courent après le temps ! Toutefois, pour éviter de consommer au quotidien des aliments dorés (véhiculant des composés toxiques en excès), il est bien d’alterner avec une cuisson vapeur ou à l’eau.

Le principe

Les aliments sont sautés : saisis dans une petite quantité de corps gras, puis cuits assez rapidement sur feu assez vif. Dans le wok, sorte de poêle conique, on divise très finement les aliments pour qu’ils cuisent vite, en quelques minutes.

Les avantages

Les aliments sont appétissants, puisqu’ils dorent assez rapidement. La croûte qui se forme à l’extérieur (par coagulation des protéines) empêche le jus et les composés hydrosolubles (minéraux, vitamines, arômes) de s’écouler dans la poêle.

Les inconvénients

Le brunissement des aliments donne lieu à la production de composés dont l’excès est nocif (par réaction dite « de Maillard »). La perte de vitamines sensibles à la chaleur (A, C, B1, B5, B6, B9) existe, mais est limitée par la courte durée de cuisson.

Les aliments absorbent une partie des corps gras de cuisson : ils deviennent un peu plus gras et caloriques, et un peu moins digestes. On peut néanmoins limiter ce phénomène en utilisant une poêle anti-adhésive ou un wok.

Pour quels aliments ?

  • Les viandes de première catégorie, à cuisson courte : steaks, côtelettes de veau, de porc ou d’agneau, escalopes de veau ou de dinde, filets de poulets.
  • Les abats comme le foie, le cœur, les rognons.
  • Les filets de poissons, éventuellement farinés ou panés.
  • Les œufs (au plat, en omelette).
  • Les pommes de terre.
  • Certains fruits (pommes, bananes…) et légumes (carottes, courgettes…)

Comment bien l'employer ?

  • Choisissez un corps gras adapté : margarine spécial cuisson, ou huile (tournesol, olive, pépins de raisins..). Le beurre, bien qu’il soit employé en cuisson dans certaines régions, ne convient pas : dès 120°C, il se décompose et perd sa vitamine A sensible à la chaleur.
  • Chauffez un peu moins la poêle pour les aliments les plus fragiles : poissons, légumes.
  • Réglez votre source de chaleur de façon à ce que les aliments ne noircissent pas, et faites-les cuire juste le temps nécessaire (« à point »). Ne consommez pas les morceaux noircis.
  • Pour limiter l’absorption d’huile par les pommes de terre sautées, cuisez-les d’abord à la vapeur ou aux micro-ondes, puis passez-les à la poêle juste le temps de les faire dorer.
  • Afin de modérer votre consommation de graisses, vous pouvez employer une poêle anti-adhésive qui nécessite au plus un graissage à l’aide d’un coton imbibé d’huile : il faut la préchauffer sur feu assez doux avant de saisir les aliments. L’inconvénient de cet ustensile est qu’il ne faut plus l’utiliser dès que le revêtement est altéré (fissuré ou griffé). Si vous cuisinez beaucoup à la poêle et ne souhaitez pas ajouter de corps gras, l’idéal est de vous équiper d’une poêle en acier inoxydable (18/10), plus chère, mais nettement plus résistante.
  • Le wok : un ustensile tout droit venu de Chine.

    Il se présente comme une grande poêle conique à bords hauts. La base peut être ronde ou plate (plus pratique pour poser sur une plaque de cuisson). Mieux vaut le choisir en matériau lourd comme la fonte, qui transmet la chaleur de façon uniforme. Les aliments étant divisés très finement, et ayant plus d’espace que dans une poêle classique, ils cuisent très vite, en 5 minutes. Une cuillère à soupe d’huile suffit dans le wok : pour que les aliments n’attachent pas, il suffit de les remuer souvent. Comme les aliments sont très découpés, cela paraît plus copieux. Les plats au wok peuvent ainsi aider les gros mangeurs à modérer leur consommation alimentaire.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.