En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Après 50 ans

L’alimentation du diabétique

Diabète, quel régime ?

Contre le diabète, nul autre régime qu’une alimentation équilibrée. Qu’elle soit associée ou non à des médicaments, elle constitue avec l’activité physique la clé de voûte du traitement. Les explications de Magali Baudot, diététicienne à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière.


Priorité à l’équilibre

« Manger équilibré est important pour tout le monde, que l’on soit diabétique ou non. Cela évite les carences, chaque famille d’aliments fournissant des nutriments spécifiques. En outre, le rééquilibrage de l’alimentation permet, dans la plupart des cas, de perdre du poids, ce qui va dans le sens d’une normalisation des glycémies. »

Concrètement, un repas principal équilibré comprend des légumes, crus ou cuits, des féculents (pâtes, pommes de terre, légumes secs…) et/ou du pain, de la viande ou du poisson ou des œufs, un produit laitier (laitage ou fromage) et un fruit. « Il faut savoir que les aliments glucidiques (pain, féculents, fruits…) ont moins d’impact sur l’augmentation de la glycémie lorsqu’ils sont associés à des aliments non glucidiques (légumes, viandes, poissons, œufs, produits laitiers). Les fibres des légumes en particulier ralentissent le passage des sucres dans le sang ».


Pas de restriction excessive des glucides

« Les glucides constituent le principal carburant de l’organisme. Diabétique ou pas, on en a besoin ! » Il faut donc prévoir du pain et/ou des féculents à chaque repas. Chez les personnes qui ne se soignent pas à l’insuline, il vaut mieux en manger une proportion raisonnable à chaque repas plutôt qu’une forte proportion à un seul repas afin que ces aliments n’élèvent pas trop la glycémie. Préférez, par exemple, une association de féculents et de légumes (riz et ratatouille, pomme de terre et haricots verts, pâtes et champignons…) midi et soir, à une grosse assiette de pâtes au gruyère le midi et une soupe de légumes le soir.

« Aucun fruit n’est interdit, même ceux qui ont la réputation d’être trop sucrés comme la banane. Il faut juste vérifier la portion qu’on mange, en particulier pour ceux qui se picorent sans compter comme les cerises ou le raisin. » Les aliments sucrés peuvent être consommés en quantité raisonnable (exemple : 1 barre de chocolat ou 2 à 3 biscuits) à la fin des repas. Attention, ils élèveront davantage la glycémie s’ils sont mangés comme en-cas au cours de la journée. Les boissons sucrées de type sodas sont, en revanche, déconseillés... sauf en cas d’hypoglycémie !


Pas trop de graisses

Les graisses sont les nutriments les plus énergétiques. En excès, elles favorisent la prise de poids qui peut être à l’origine du diabète chez les personnes prédisposées ou aggraver la maladie lorsque celle-ci est déjà déclarée. « Puisque le diabète est un facteur de risques cardio-vasculaires, il faut limiter les graisses dites saturées (beurre, fromages, charcuteries, viandes grasses et produits du commerce comportant de l’huile de palme). En revanche, il est important de conserver suffisamment d’Oméga 3 et 6, des graisses essentielles qui sont, de surcroît, protectrices du cœur et des vaisseaux sanguins. Il convient de privilégier les huiles de colza ou de noix, de manger des noix, de consommer une, voire deux fois par semaine un poisson gras (maquereau, sardine, saumon…). »

En clair, le « régime » diabétique ne doit pas être trop restrictif afin de pouvoir être suivi sur le long terme. Pour avoir des menus sur mesure, il est souhaitable de consulter un diététicien dans le cadre d’un service hospitalier de diabétologie ou d’un réseau de soins consacré au diabète, dont les coordonnées peuvent être fournies par le médecin généraliste.

En savoir plus

Magali Baudot est co-auteure de la collection de livres de recettes intitulée Diabète et plaisir, à paraître en mars 2015, aux éditions de La Martinière.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.