En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

Les besoins alimentaires âge par âge.

Imprimer la fiche

Surpoids : la prévention commence avant 6 ans

Jusqu’à 6 ans, les cellules qui stockent les graisses ont la faculté de se multiplier. La prévention du surpoids passe par une surveillance régulière menée en étroite collaboration avec le médecin généraliste ou le pédiatre.

Lorsque des kilos superflus s’installent avant l’âge de 6 ans, un enfant présente davantage de risque de continuer à être en surpoids à l’adolescence et à l’âge adulte. En effet, jusqu’à 6 ans, les cellules adipeuses (graisseuses) ont la faculté de se multiplier. Et une fois en place, elles ne demandent qu’à se remplir.

La prévention consiste à surveiller, avec l’aide du médecin généraliste ou du pédiatre, la courbe d’IMC (indice de masse corporelle). Cette courbe se trace sur le carnet de santé, en calculant l’IMC 2 à 3 fois par an. Pour cela, on divise le poids par la taille élevée au carré.

Quand tout se passe bien, l’IMC augmente jusqu’à 1 an, diminue entre 1 et 6 ans, et réaugmente jusqu’à un pic à l’adolescence.

Comment réagir ?

Un IMC qui grimpe avant 6 ans peut être le signe d’une prise de poids excessive par rapport à l’évolution de la taille. Dans ce cas, c’est au médecin d’interpréter la courbe : s’agit-il d’un simple incident de parcours ou d’une réelle tendance au surpoids ?

Le cas échéant, l’hygiène de vie de l’enfant doit être améliorée :

• 4 repas quotidiens équilibrés et variés, pris à horaires réguliers. Il faut éviter le grignotage.

• Des portions réellement adaptées aux besoins de l’enfant. Il n’est toutefois pas question de régime restrictif.

• Une cuisine légère et des menus faisant une large place aux fruits et aux légumes. Si certains aliments doivent être limités (frites, pâtisseries, sodas…), il n’est pas souhaitable de les interdire.

• 30 à 60 minutes d’activité physique par jour, marche comprise.

• Des nuits suffisantes (le manque de sommeil aurait sa part de responsabilité dans l’excès de poids).

La mise en place de ces mesures peut être facilitée par l’intervention d’un professionnel de santé : médecin généraliste, pédiatre ou diététicien.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.