En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

Les besoins alimentaires âge par âge.

Imprimer la fiche

4 à 6 ans: L’apprentissage des bonnes habitudes alimentaires

Entre 4 et 6 ans, l’apprentissage des mets et des saveurs continue. Il faut profiter de cette période où l’enfant imite encore son entourage pour lui inculquer en douceur de bons repères alimentaires : des repas familiaux, variés et conviviaux, pris dans le calme (sans télé) et à horaires réguliers.

Multiplier les expériences gustatives

Selon les psychologues qui étudient l’acquisition du goût chez les enfants, le comportement alimentaire est spontanément guidé par le plaisir. La tendance naturelle des petits est de consommer des aliments énergétiques sucrés et/ou gras.

 

Multiplier les expériences gustatives

Il faut donc profiter de la période où ils copient encore volontiers les adultes pour leur faire découvrir et apprécier une grande variété d’aliments, y compris les légumes, les fruits et les poissons (les parents leur font partager le plaisir de déguster ces aliments). Les faire participer à la préparation des recettes les encouragera à expérimenter les saveurs. Pensez-y !

L’enfant peut toutefois se mettre à refuser les aliments nouveaux, et même certains mets appréciés jusqu’alors. Il s’agit d’une période normale et passagère dite de « néophobie alimentaire », qui peut commencer vers 2 à 3 ans et atteint son apogée entre 4 et 7 ans. Il ne faut pas pour autant renoncer à lui présenter ces aliments, mais lui cuisiner de manière différente et lui demander au moins de goûter.

Calme et régularité

Avoir de bonnes habitudes alimentaires, c’est aussi prendre les repas à des horaires réguliers, dans le calme, et sans télé : des conditions nécessaires pour qu’un enfant mange juste à sa faim. Il ne faut pas l’obliger à terminer ses assiettes. S’il lui arrive d’avoir un appétit d’oiseau, il ne faut pas s’inquiéter car l’équilibre se fait sur plusieurs jours. Et inversement, s’il a très bon appétit, il n’y a pas lieu d’intervenir tant que sa courbe de corpulence est normale.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.