Imprimer le dossier

Dossiers Famille

Enfants et régimes : sous très haute surveillance

Surpoids de l’enfant: quel impact sur la santé?

Si le surpoids est complexe et peut avoir des répercussions psychologiques, il a aussi des conséquences somatiques qui justifient une prise en charge précoce et adaptée des jeunes. Entre 30 et 65 % des enfants et adolescents obèses le resteront adultes. Comme les adultes, ils peuvent développer une hypertension artérielle ou un diabète. Enfin, les enfants trop lourds souffrent de problèmes orthopédiques : genu valgum, scolioses, entorses à répétition.

« Si l’obésité a si rapidement progressé en l’espace d’une génération, c’est parce que notre mode de vie a trop radicalement changé, analyse le Pr Girardet. Pour la contrer, il faut savoir revenir aux valeurs sûres : une cuisine maison variée et naturelle, une activité physique régulière, moins de télé et d’ordinateur ».

Les régimes pour les enfants : risques et dangers

Beaucoup trop de jeunes, et surtout d’adolescentes, souhaitent perdre du poids. Avec ce que cela suppose de privations. Une aberration alors même que la croissance induit des besoins nutritionnels particulièrement importants. Même lorsqu’un enfant est en surpoids, les régimes sont à bannir. Explications du Pr Jean-Philippe Girardet, chef du service de gastro-entérologie et nutrition pédiatriques de l’hôpital Trousseau à Paris.


Depuis quelques années, la proportion des jeunes Français en surpoids s’est stabilisée, entre 15 et 18 % selon les études. Or, s’inquiète le Pr Girardet, qui a participé à l’expertise de l’Anses, « on constate que beaucoup plus d’adolescents se préoccupent de leur ligne, en particulier les filles ».

 

Dans l’étude INCA 2, en 2007, 67 % d’entre elles souhaitaient peser moins et, dans l’année précédant l’enquête, 22 % des 11-14 ans et 28 % des 14-17 ans déclaraient avoir pratiqué un régime. « Heureusement, dans la plupart des cas, elles ne tiennent pas longtemps, et ce qu’elles appellent un régime peut être une simple modération des portions, du grignotage ou des sucreries, qui n’entraîne pas de déficience ! ».


Des rondeurs ? Une alimentation équilibrée suffit le plus souvent

N’empêche, la pression pour la minceur commence de plus en plus tôt, et dans certains cas, les enfants sont vraiment soumis à un régime trop strict. Exemple, les danseuses et les gymnastes qui ne font carrière qu’à condition de conserver une silhouette androgyne. « Il nous arrive aussi de voir dans le service des enfants à qui les parents ont supprimé toutes sortes d’aliments essentiels comme les féculents, le lait et les laitages, ou encore le beurre, croyant bien faire parce que le petit s’était un peu arrondi ».

 

« Il n’y a pas beaucoup d’études qui analysent l’impact des régimes sur la santé des enfants, tout simplement parce que les régimes restrictifs ne sont pas recommandés et heureusement peu prescrits, explique le Pr Girardet. Lorsqu’un enfant est en surpoids, il faut simplement lui proposer une alimentation équilibrée, bien rythmée (4 repas par jour) et un apport calorique qui corresponde à son âge et à ses besoins».


Le surpoids, « une affaire de spécialistes »

Néanmoins, les travaux existants montrent qu’un apport énergétique inférieur aux besoins des enfants peut entraîner un retard de croissance, « a priori réversible s’il ne se prolonge pas ». Les restrictions pourraient aussi freiner le développement de la puberté.

 

« Les jeunes filles dénutries, trop maigres, n’ont pas de règles. C’est le signe que leurs ovaires ne produisent quasiment pas d’œstrogènes. Ce qui se traduit par un défaut de minéralisation osseuse : à la fin de la puberté, cela les empêche d’acquérir un capital osseux optimal. Et même si elles retrouvent poids et cycles normaux, bien des années plus tard, au moment de la ménopause, elles présenteront une fragilité osseuse accentuée».

 

Un danger sans doute méconnu de la plupart des adolescentes. Pour autant, conclut le Pr Girardet, « on ne doit pas laisser les enfants trop grossir sans rien faire. Mais c’est une affaire de spécialistes ».

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.