Imprimer le dossier

Dossiers Famille

Boissons chaudes : amies ou ennemies ?

Caféine, faites vos comptes !

 

Teneur en caféine (en mg)

1 tasse de café filtre (100 ml)

75

1 tasse de café expresso (50 ml)

35

1 tasse de café soluble (100 ml)

45

1 tasse de maté (150 ml)

80

1 tasse de thé (150 ml)

40
1 tasse de chocolat chaud (150 ml)
3 à 17

1 cannette de soda au cola (330 ml)

33
1 cannette de boisson « énergisante » (250 ml) 80

Il est conseillé de ne pas consommer plus de 400 mg de caféine par jour. Et pas plus de 200 mg en cas de maladie cardiaque, de grossesse ou d’allaitement.

Café, thé, maté : ce qu’il faut savoir

Ces boissons ont en commun un apport de caféine qui oblige à modérer sa consommation. Mais elles se distinguent aussi par d’autres constituants qui leur confèrent saveur et atouts spécifiques.

Incontournables du petit-déjeuner, voire des pauses de la journée, café et thé rythment notre quotidien. Pourtant, ces boissons ne sont pas anodines. Café, thé et maté – une préparation traditionnelle d’Amérique du Sud consommée désormais aussi en Europe – contiennent, dans des proportions différentes, une seule et même substance, la caféine (ou théine pour le thé et matéine pour le maté).

Or, en excès, la consommation de caféine peut avoir des conséquences néfastes, comme l’a récemment souligné l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, du travail et de l’environnement (Anses) dans son avis sur les boissons énergisantes. Où l’on peut lire notamment qu’une cannette équivaut à deux expressos. (1)  

Des risques avérés

« La caféine est psychostimulante », précise le Pr Xavier Bigard, physiologiste, nutritionniste et membre du conseil scientifique de l’Anses. Elle maintient l’éveil et facilite la concentration. Revers de la médaille : elle peut retarder l’endormissement, nuire à la qualité du sommeil et induire de l’anxiété.

« Tous les individus ne métabolisent pas la caféine à la même vitesse, ce qui explique que certaines personnes puissent boire un café ou un thé en soirée sans conséquence sur leur sommeil, tandis que d’autres sont obligées de se passer de ces boissons excitantes dès 16 ou 17 heures. »

D’un point de vue cardio-vasculaire, la caféine accélère le rythme cardiaque et augmente légèrement la pression artérielle. Ces actions ont assez peu de conséquences, sauf en cas de pratique sportive intense ou pour les personnes qui souffrent de troubles du rythme cardiaque. Enfin, indique le Pr Bigard, « la caféine accentue les brûlures d’estomac chez ceux qui ont tendance aux reflux ».

De probables atouts

De nombreuses études d’observation – qui n’ont pas valeur de preuve – suggèrent que la consommation régulière de thé ou de café présente des bénéfices pour la santé. Boire au moins 3 tasses de thé par jour réduirait, par exemple, le risque d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral (AVC). Quant aux buveurs de café, ils conserveraient de meilleures facultés intellectuelles avec l’âge.

Ces deux boissons pourraient même contribuer à la prévention de la maladie d’Alzheimer et de certains cancers, dont ceux de la prostate et de la peau. Ces effets positifs sont dus aux polyphénols qu’ils contiennent, des composés connus pour leur intérêt antioxydant.

Conclusion ? Ne vous privez pas de café ou de thé, mais limitez votre consommation à 3 ou 4 tasses par jour.

(1)    Il s’agit de l’avis d’octobre 2013. www.anses.fr




 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.