Imprimer le dossier

Dossiers Famille

Les « superfruits », le gage d’une super forme ?

Faut-il miser sur les superfruits ?

Les superfruits sont idéals pour varier. Pas question pour autant d’oublier les produits de saison. Eclairage de Frédéric Tessier, chercheur en nutrition humaine à l’Institut polytechnique LaSalle Beauvais.

Les superfruits ont-ils vraiment un potentiel antioxydant exceptionnel ?

Frédéric Tessier –
Les fruits sont classés grâce à divers tests qui évaluent leur capacité à neutraliser des composés réactifs, mais il n’existe pas de consensus scientifique sur l’intérêt de ces mesures. Par exemple, certains polyphénols, connus pour être de puissants antioxydants en laboratoire, n’ont pas la même action dans l’organisme, car ils sont peu assimilables ou transformés une fois assimilés. On peut néanmoins considérer que les superfruits très riches en vitamine C, tels que l’acérola ou le cassis, possèdent un bon potentiel antioxydant.

Mais ont-ils des effets bénéfiques démontrés sur la santé ?

F .T. –
Lorsqu’on interroge les données scientifiques, on trouve relativement peu d’études publiées sur les bénéfices des superfruits pour la santé. Cela étant, l’intérêt qu’on leur porte est relativement récent. A ce jour, il est démontré qu’une consommation élevée de fruits et légumes protège des maladies les plus courantes : diabète, maladies cardio-vasculaires et certains cancers.

Une fois transformés, ne sont-ils pas moins riches en vitamines et autres micronutriments ?

F .T. –
Les procédés de transformation dégradent inévitablement certains nutriments. C’est le cas de la vitamine C qui peut être perdue au contact de l’eau, de l’oxygène ou de la chaleur. Mais l’apport demeure notable dans les fruits qui en sont particulièrement concentrés.

Sont-ils particulièrement recommandés en hiver ?

F .T. –
Ils sont relativement coûteux et peu écologiques et ne sont pas indispensables. La consommation de 5 portions de fruits et légumes variés de saison est suffisante pour satisfaire les besoins en fibres, vitamine C et bêta-carotène. Cela dit, les superfruits peuvent être intéressants en hiver, période durant laquelle le choix de fruits de saison est limité. Et puis, grâce à leurs couleurs vives, ils apportent dans l’assiette une part de gaieté, d’exotisme et de rêve.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.