Imprimer le dossier

Un enjeu majeur pour l’enfant

Par le Dr Jean-Michel Lecerf, chef du service de nutrition de l’Institut Pasteur de Lille

Chez l’enfant, les conséquences du surpoids sont particulièrement graves. Première d’entre elles : la discrimination du fait de sa différence, de son handicap. Non content d’être pointé du doigt, on le juge également trop souvent responsable (mollesse, manque de volonté…).  Par ailleurs, si le retentissement somatique viendra plus tard, la gêne physique est déjà là, tout comme le malaise psychologique. Enfin, la persistance à l’âge adulte est un risque d’autant plus fréquent que l’obésité est précoce et sévère, et qu’elle persiste après la puberté.

 

D’où l’importance d’agir : avec le dépistage. Il doit être précoce, dès l’âge de 4-5 ans (avant l’âge de 2 ans, il n’a aucun sens). Il n’est pas si facile à l’œil nu car la plupart des parents ne savent pas que leur enfant doit être mince, voire maigre avant 6 ans. Un seul instrument de mesure fiable : la courbe de corpulence basée sur l’indice de masse corporelle (IMC). Elle permettra de repérer un rebond d’adiposité précoce, facteur prédictif péjoratif.

 

Non moins cruciale : la prise en charge, beaucoup plus efficace qu’à l’âge adulte pour des raisons métaboliques. Avant la puberté, par exemple, l’activité physique brûle davantage de graisses. Selon mon expérience, quelques années de suivi entraînent une amélioration dans 75 % des cas et une normalisation dans 50 % des situations. L’approche psychologique doit être empathique, mais ferme vis-à-vis des parents. En clair, la participation de toute la famille est indispensable.

 

Malheureusement, ces moyens thérapeutiques ne suffisent pas toujours, notamment dans les cas graves (traumatisme affectif ou agression sexuelle, prédisposition génétique ou encore syndrome de Willi-Prader qui se manifeste par des pulsions alimentaires majeures). Il faut alors savoir orienter l’enfant vers un service hospitalier spécialisé.

 

Dans tous les cas, l’accent doit être mis sur la prévention, facteur-clé dans la lutte contre le surpoids, voire l’obésité. Et rempart essentiel pour éviter bien des souffrances, tant physiques que psychologiques.

Dr J.-.M.L

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.