En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Que faut-il penser des substituts de repas ?

Barres, boissons, potages, purées… La gamme des substituts de repas est variée. Si certains diététiciens n’y sont pas favorables, d’autres estiment que ces produits peuvent ponctuellement rendre service. L’avis croisé de deux spécialistes.

Ces produits sont-ils sûrs ?

Destinés à remplacer un repas dans le cadre d’un régime amaigrissant, leur composition est réglementée, ils doivent apporter suffisamment de protéines (qui « calent »  et préviennent la fonte musculaire), toutes les vitamines (sauf K) et 11 des sels minéraux principaux (calcium, potassium, fer, etc…). Néanmoins, estime Laura Serio, diététicienne-nutritionniste, « on ne peut les utiliser que de temps à autre car ils manquent de certains nutriments (oméga 3, glucides complexes…). Il vaut mieux éviter ceux qui comportent du sirop de glucose-fructose. Ils contiennent souvent des polyols ou des fructo-oligosaccharides (FOS), susceptibles d’être mal tolérés sur le plan digestif ».

A quelles occasions les consommer ?

Ils sont idéaux dans les situations où l’on aurait tendance à sauter un repas : déjeuner sur le pouce, réunion de travail… « Ils sont plus équilibrés que certaines salades et évitent de craquer à la boulangerie ! » affirme Agnès Mignonac diététicienne-nutritionniste. « Pour ne pas avoir faim trop vite, ajoutez un laitage et un fruit », conseille Laura Serio. Les substituts peuvent aussi servir à corriger des excès, un soir dans la semaine, par exemple, après un week-end festif.

Conviennent-ils à tous ?

« Il n’y a pas d’inconvénient à les utiliser sur une courte période pour éliminer 2 kilos », estime Agnès Mignonac. En revanche, lorsqu’on a pas mal de poids à perdre, il est recommandé de se faire suivre par un professionnel de santé. « Les substituts de repas ne sont pas assez rassasiants pour les gros mangeurs. Et ils ne conviennent pas aux personnes qui suivent déjà un régime particulier (diabète, régime sans sel, etc.) », rappelle Laura Serio.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.