Imprimer le dossier

Dossiers Famille

Boissons chaudes : amies ou ennemies ?

Infusions : les boissons qui soignent

Boissons gourmandes ou remèdes de grand-mère, les Français consomment plus d’un milliard de tasses d’infusions par an ! Peut-on en boire à volonté ? L’éclairage de Claire Laurant-Berthoud, ethnobotaniste.

Quelles plantes peut-on consommer en tisane ?

Claire Laurant-Berthoud
– La liste des plantes en vente libre est réglementée par un décret de 2008, qui liste 147 plantes et précise quelles sont les parties de la plante qui doivent être utilisées. Vous pouvez vous procurer ces plantes en pharmacies, parapharmacies, magasins bio ou grandes surfaces. Mais certaines plantes ne peuvent être délivrées que sur prescription médicale, car se soigner par les plantes n’est pas anodin. Il faut savoir que leurs principes actifs sont à l’origine de 80 % des médicaments. Concernant les tisanes, certaines peuvent être bues régulièrement sans risque, à l’instar de la fleur d’oranger ou du tilleul. D’autres, en revanche, doivent être consommées avec davantage de modération, comme le romarin et la sauge.

Court-on un danger à acheter des infusions sur Internet ?

C. L-B. – Oui, sauf s’il s’agit d’une marque connue qu’on retrouve en magasins. La tendance est aux médecines naturelles, certains fabricants peu scrupuleux en profitent. Parmi les fraudes les plus courantes, on note la falsification d’espèce, ce qui permet d’utiliser des plantes meilleur marché mais dont les principes actifs sont différents et potentiellement dangereux, et des dosages inadaptés qui n’apporteront pas les effets recherchés. Surtout, évitez d’acheter des plantes exotiques qui ne figurent pas sur la liste précitée, elles peuvent être toxiques.

Quelles plantes recommandez-vous pour les petits maux de tous les jours ?

C. L-B. – De l’acacia contre les brûlures d’estomac, de la mauve pour réguler le transit, de la menthe poivrée en cas de spasmes digestifs. De la mélisse, du tilleul ou de l’aubépine pour faciliter la détente et le sommeil. En cas de rhume, et si vos sinus sont bouchés, optez pour le sureau. Enfin, contre les jambes lourdes, la vigne rouge est indiquée. Dans tous les cas, préférez les plantes en vrac aux sachets (3 pincées par litre d’eau). Ne dépassez pas 3 mugs par jour et évitez de prendre une même plante tout au long de l’année : des cures de dix à vingt jours sont plus efficaces. Et si possible, préférez les plantes bio, cultivées sans pesticides de synthèse.  

Peut-on boire des infusions aromatisées à volonté ?

C. L-B. – A volonté non, mais il est vrai que les infusions aromatisées aux fruits ou aux épices facilitent l’hydratation des petits buveurs d’eau. Vous pouvez consommer régulièrement, sans risque, tout en alternant, camomille, fleur d’oranger, lamier blanc, mélisse, menthe poivrée, sureau ou tilleul.  

En savoir plus

Tisanes, guide pratique pour toute la famille, Claire Laurant-Berthoud, éditions Jouvence (2013).

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.