Imprimer le dossier

L’eau en bouteille, oui mais laquelle ?

Au supermarché, le rayon des eaux est immense. La solution pour s’y retrouver est de lire les étiquettes ! Eclairage de Laura Serio, diététicienne-nutritionniste.

Eaux minérales, eaux de source : quelles différences ?

De source ou minérales, elles sont toutes issues de nappes souterraines protégées. A ce titre, elles sont exemptes de microbes et contiennent peu de nitrates. Elles ne nécessitent, a priori, aucun traitement pour être consommables.

Les eaux de source vendues sous une même marque commerciale (Aquarel, Cristaline, etc.) peuvent provenir de lieux de captage différents et avoir, par conséquent, une composition variable.

A l’inverse, les eaux minérales ont une composition en minéraux constante et spécifique, qui leur confère saveur, caractéristiques et intérêts nutritionnels.

 

Eaux faiblement minéralisées : pour tous

Leur minéralisation totale (ou « résidu sec ») est inférieure à 500 mg par litre. Parmi celles-ci : Evian, Thonon, Valvert et Volvic. « Puisqu’elles fournissent assez peu de minéraux, elles ne risquent pas de fatiguer les reins. Elles peuvent être bues par tous quotidiennement. » Elles conviennent donc aux personnes souffrant de calculs rénaux. Il faut les préférer lorsqu’on boit beaucoup, plus de 1,5 litre par jour.

 

Eaux fortement minéralisées : pour booster les apports en minéraux

Leur minéralisation totale est supérieure à 1 500 mg par litre. « Les eaux riches en calcium (plus de 150 mg par litre), telles que Courmayeur ou Vittel, sont intéressantes pour les personnes qui consomment moins de trois produits laitiers par jour ou qui ont des besoins calciques élevés : femmes enceintes, allaitantes ou ménopausées, adolescents et personnes âgées. »

 

« Quant aux eaux riches en magnésium (plus de 50 mg par litre), type Contrex ou Hépar, elles permettent de compléter les apports insuffisants des “petits mangeurs”, des personnes qui suivent un régime amaigrissant ou des sportifs. Elles donnent un coup de pouce en cas de transit lent, de stress ou de fatigue. »

 

Bon à savoir : mieux vaut limiter à 1 litre par jour la consommation des eaux fortement minéralisées. Et les interdire dans deux cas : « Aux enfants de moins de 2 ans, dont les reins sont immatures, et aux personnes qui ont des calculs rénaux ou toute autre maladie rénale ».

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.