En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Contre la fatigue, c’est 3 à 4 repas par jour

Sauter des repas ou manger déséquilibré occasionne inévitablement des coups de pompe. Les conseils de Florence Servas-Taithe, diététicienne-nutritionniste à Paris, pour les éviter.

Des repas « longue satiété »
« Pour tenir d’un repas à l’autre sans coup de fatigue, il faut prévoir des glucides, carburant de l’organisme, comme le pain et les féculents. Ils caleront d’autant mieux qu’ils seront complets. » De façon à prolonger la satiété, associez-leur des fibres (légume et fruit) ainsi que des protéines, voire des lipides (viande ou poisson, et produit laitier).

Prévoyez éventuellement un en-cas
Si vous n’avez pas la possibilité de prendre un repas complet, n’hésitez pas à prévoir un en-cas : un yaourt et du müesli, ou du pain complet (ou aux céréales) et du fromage. Ou encore du chocolat, des abricots secs et des amandes. Attention aux collations à base de produits sucrés « qui redonnent faim très vite ».

Organisez-vous pour petit-déjeuner
Lorsqu’on est sujet aux coups de barre dans la matinée, ce premier repas s’impose. Idéalement, il se compose d’une boisson, de pain ou de céréales, d’un produit laitier et d’un fruit. « Si vous n’avez pas faim au saut du lit, commencez par vous préparer. Vous pouvez même emporter votre petit-déjeuner au bureau ».
Sauter des repas ou manger déséquilibré occasionne inévitablement des coups de pompe. Les conseils de Florence Servas-Taithe, diététicienne-nutritionniste à Paris, pour les éviter.


Le magnésium, pensez-y aussi !

Quand le magnésium fait défaut, une fatigue chronique s’installe. Les astuces de Florence Servas-Taithe, diététicienne-nutritionniste à Paris, pour ne pas en manquer.

Les signes d’une carence

Le magnésium intervient dans la régulation du métabolisme énergétique et le fonctionnement du système nerveux. Son déficit peut donc provoquer une fatigue physique et psychique, associée à un état de nervosité excessive. « Notre mode de vie stressant induit une grosse consommation de magnésium, qui pour la plupart d’entre nous n’est pas compensée par l’alimentation, c’est un véritable cercle vicieux ».

Les aliments à privilégier

« Nous consommons trop d’aliments raffinés appauvris en magnésium et autres minéraux. Préférez plutôt les produits céréaliers complets, comme le pain de seigle ou le riz brun. » Les autres aliments concentrés en magnésium sont les fruits de mer (bulots, moules…), les légumes secs (lentilles, haricots, pois), les fruits secs (noix, amandes, figues…), la banane, le cacao et le chocolat noir. Les eaux minérales magnésiennes (plus de 50 mg de magnésium par litre) peuvent apporter un bon complément. Quant aux médicaments à base de magnésium, « seulement sur avis médical ».

Bouger donne (aussi) de l’énergie

Contrairement aux idées reçues, s’activer ne fatigue pas. C’est même le contraire ! Les explications du Dr Anne-Marie Lecoq, médecin du sport.

Actifs et en forme

Plusieurs études l’indiquent : les personnes les plus sédentaires sont aussi celles qui se plaignent le plus de manquer d’énergie. « L’activité physique régulière entraîne la production par le cerveau d’hormones (dopamine, sérotonine…) qui procurent une sensation de bien-être. Un cœur et des muscles habitués à l’exercice permettent de surmonter les efforts de la vie quotidienne (monter les escaliers, porter les courses…) sans s’essouffler ni s’épuiser. Enfin, une dépense suffisante contribue à la prévention du surpoids, gros pourvoyeur de fatigue. »

Quel niveau d’activité ?

Trente minutes par jour d’activité modérée suffisent à se maintenir en forme. Il peut s’agir tout simplement de marcher sur une partie des trajets quotidiens. Les personnes sédentaires qui souhaitent se lancer dans un sport ont intérêt à voir leur médecin au préalable. « Surtout, choisissez des cours collectifs adaptés à votre niveau et sachez persévérer, conseille le Dr Lecoq. Même conçues pour des débutants, les premières séances entraînent forcément quelques courbatures ! »

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.