En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Famille

Comment bien déjeuner hors de chez soi

Manger à l’extérieur

Restaurant d’entreprise, brasserie, pizzeria… Quels sont les pièges à éviter ? Comment garder le cap sur l’équilibre ? Les réponses de Brigitte Cabrol, diététicienne-nutritionniste.

Sortir déjeuner permet de marcher et d’effectuer une réelle coupure.  « Cela va dans le sens d’une meilleure hygiène de vie à condition de pouvoir manger correctement », indique la diététicienne.

Restaurant d’entreprise : idéal pour déjeuner équilibré

On y compose son menu comme on l’entend.  Il ne faut pas toutefois se laisser tenter par des produits qu’on n’achète pas pour la maison, comme les charcuteries, pâtisseries…

Autre inconvénient : on ne maîtrise pas la façon dont les plats sont cuisinés : qualité et quantité de matières grasses, sel… Dans la mesure du possible, choisissez des crudités non assaisonnées et un plat de régime nature, et ajoutez vous-même une bonne huile (olive, noix…) ainsi que le sel, avec modération. Quant aux quiches et autres pâtisseries, sont-elles réellement gourmandes (qualité des ingrédients et du goût) ?  Si ce n’est pas le cas, préférez de temps à autre un vrai bon gâteau du pâtissier, qui vous procurera réellement du plaisir.

Brasserie, japonais ou pizzeria : quelques repères

Au restaurant, budget oblige, la tendance est de se contenter d’un plat principal, ce qui n’est pas suffisant pour le déjeuner. Pour compléter, ayez en réserve sur votre lieu de travail des laitages et des fruits, ou même des briques individuelles de soupe. Quel que soit le type de restaurant, veillez à ne pas choisir des mets trop gras (frites, nems, pizza aux quatre fromages…), préférez un plat à base de viande ou de poisson accompagné de féculents (pâtes, riz, lentilles, pommes vapeur…), vous serez mieux rassasié. Et pour équilibrer, prévoyez des légumes au dîner. Dans le cadre d’un repas professionnel, choisissez entre l’entrée et le dessert, et si les deux sont imposés, efforcez-vous d’avoir au moins une crudité ou un dessert à base de fruits. Buvez surtout de l’eau et laissez votre verre de vin dossier alcool à moitié rempli.

Les repas livrés au bureau

Réunion inopinée, surcharge de travail, météo désastreuse… Autant d’imprévus qui incitent à se faire livrer le déjeuner sur le lieu de travail. Zoom sur les principales offres.

La livraison de repas est une activité en pleine expansion. Tant mieux, car cela évite de sauter le déjeuner et de grignoter tout au long de l’après-midi. Mais attention à ne pas s’habituer à ce « confort ». Pour la santé, il ne faut pas rester assis toute la journée. Et pour le moral, il est bon de prendre l’air durant la pause déjeuner !

 

Les formules express : peut mieux faire !

En 2017, les Français ont consommé quelques, 2,39 milliards de sandwichs et 1,4 milliard de burgers (1) ! « Si ces produits sont pratiques, ils ont beaucoup de défauts nutritionnels (à base de pain blanc, trop riches en sauces ou mayonnaise, manquant de protéines…), estime la diététicienne Brigitte Cabrol. Préférez si possible l’offre à emporter des food trucks (camions restaurants), plus haut de gamme et plus saine : produits locaux, parfois bio, préparés à la demande… ». Autre conseil, évitez les pâtisseries trop grasses et trop sucrées, ainsi que les sodas proposés dans les formules : préférez un yaourt ou une salade de fruits.

 

Les formules traiteur : en dépannage

Une réunion à midi et vous voilà attablé devant un plateau repas que vous n’avez pas choisi : crudités mayo, rôti froid, fromage et pâtisserie, un menu trop gras et pauvre en fibres.  Si plusieurs plateaux différents sont distribués, n’hésitez pas à faire des échanges avec vos voisins : rosbeef contre saumon, baba au rhum contre macédoine de fruits. Si la sauce est à part, n’en utilisez que la moitié. Gardez le dessert pour plus tard et, surtout, ne vous obligez pas à tout manger, les portions ne sont pas forcément adaptées à vos besoins.

 

Les formules « healthy » : à découvrir

Depuis peu, une offre « saine » se développe : plats bio, végétariens, sans gluten.  Si cette option revient souvent un peu cher, pourquoi ne pas l’envisager de façon occasionnelle ? C’est l’occasion de découvrir des aliments de bonne qualité nutritionnelle :  graines, céréales anciennes, algues, superfruits .

En savoir plus

Tous ces exercices ont été mis au point par le Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids (GROS) : www.gros.org

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.