En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Après 50 ans

Toutes les recettes pour renforcer vos os !

De l’intérêt d’avoir un bon capital osseux

Le capital osseux s’entretient dans le but de prévenir l’ostéoporose. Celle-ci est responsable, chaque année, de 150 000 fractures, dont 75 000 de la hanche. Les explications du Dr Eric Lespessailles, rhumatologue au CHR d’Orléans.

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

« Il s’agit d’une diminution de la densité minérale osseuse, qui rend l’os fragile et induit un risque de fracture spontanée, c’est-à-dire sans nécessité d’un grand choc. » Le capital osseux s’acquiert durant l’enfance et l’adolescence. A l’âge adulte commence une déminéralisation osseuse physiologique, qui peut être contrebalancée par une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. « Chez la femme, la protection exercée par les œstrogènes disparaît dès la ménopause. Chez l’homme, le risque d’ostéoporose est plus tardif ».

 

Quels sont les facteurs de risque de l’ostéoporose ?

« On peut citer le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, la maigreur, la prise de corticoïdes au long cours et, chez la femme jeune, une aménorrhée (absence de règles) durable ou une ménopause précoce » (1). L’état des os s’apprécie grâce à un examen baptisé ostéodensitométrie. En cas d’ostéoporose, le rhumatologue corrige les apports nutritionnels et, le cas échéant, prescrit un médicament.

(1)  Testez votre risque d’ostéoporose sur : www.grio.org

Les bienfaits de l’activité physique

Alors que l’activité physique régulière retarde la déminéralisation osseuse, la sédentarité, elle, l’accélère. Les précisions du Dr Eric Lespessailles, rhumatologue au CHR d’Orléans.

Les bienfaits de l’activité

« L’activité est précieuse à tout âge, explique le rhumatologue. Chez l’adolescent, elle augmente le capital osseux ; chez le senior, elle retarde la déminéralisation osseuse ». Le travail musculaire stimule les ostéoblastes, les cellules qui fabriquent de l’os. « L’activité physique protège aussi contre la fonte musculaire et, par conséquent, contre les chutes qui risquent d’occasionner des fractures ».

Les exercices conseillés

Il faut favoriser les activités qui exercent une contrainte sur l’os. Entraînements contre résistance à l’aide d’appareils de musculation, d’haltères ou de bracelets lestés à placer autour des chevilles ou des poignets, course, stepper. Les études montrent qu’en général le bénéfice osseux est local. Exemple : muscler le bras augmente la densité osseuse du poignet, courir renforce les hanches et la colonne. « Toutefois, pour les personnes non sportives, une marche rapide de trente minutes par jour est une très bonne base », estime le Dr Eric Lespessailles.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.