En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

L'encyclopédie

La listériose

Imprimer la fiche

La listériose est une maladie provoquée par l’ingestion d’aliments contaminés. Elle peut être grave pour le fœtus. Chez la femme enceinte, certains aliments doivent ainsi être évités.

Le saviez-vous ?

La listériose est une maladie provoquée par une bactérie appelée Listeria. Elle peut être grave chez les femmes enceintes et leurs nouveau-nés, les personnes âgées, et les adultes fragilisés par une maladie ou ayant un système immunitaire déficient.

Transmission

La contamination chez l’homme se fait par l’ingestion d’aliments contaminés par la bactérie. Celle-ci est présente dans les végétaux, l’eau, le sol, etc. Elle est sensible à la chaleur et se multiplie dès 4 °C (température du réfrigérateur).

En France, on la trouve  dans les charcuteries cuites (langues, têtes, rillettes…), par contamination de la chaîne de fabrication, dans les endroits où l’on sèche par la fumée certains aliments (hareng…), dans les graines germées réfrigérées, et dans certains produits laitiers (fromages à pâte molle et au lait cru) qui ne sont pas traités par la chaleur avant la consommation.

Symptômes

Chez l’adulte, la listériose se manifeste par une atteinte du système nerveux central (méningite), plus rarement par une septicémie.

Chez la femme enceinte, l’infection est normalement sans conséquence pour la maman (au pire un état fébrile voire grippal). En revanche, une infection transplacentaire de la mère vers l’enfant peut provoquer un accouchement prématuré, une infection néonatale, voire un avortement si elle n’est pas rapidement enrayée par un traitement antibiotique.

Prévention

Pour les personnes à risque, il est nécessaire d’éviter la consommation des produits de charcuterie en gelée, des rillettes, des pâtés, du foie gras, des fromages au lait cru, des poissons fumés, coquillages crus, surimi, tarama, graines germées crues…

Il est également recommandé de bien cuire les aliments d’origine animale, d’enlever la croûte des fromages et de laver soigneusement les légumes et les herbes aromatiques.

Afin d’éviter les contaminations croisées (d’un aliment à l’autre), il faut conserver les aliments crus séparément des aliments cuits,

Les produits préemballés sont à préférer aux produits achetés à la coupe,

Enfin, il est nécessaire de respecter les règles d’hygiène habituelles :

  • Réchauffer soigneusement les restes alimentaires et les plats cuisinés avant consommation.
  • Nettoyer fréquemment le réfrigérateur, puis le désinfecter avec de l’eau légèrement javellisée.
  • S’assurer que la température du réfrigérateur est bien inférieure à 4 °C dans la zone de conservation des produits sensibles.
  • Respecter les dates de limite de consommation.
  • Se laver les mains et nettoyer les ustensiles de cuisine qui ont été en contact avec des aliments crus.
 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.