En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

L'encyclopédie

Les allégations nutritionnelles

Imprimer la fiche

« Riches en fibres », « Sans sucres ajoutés »… De plus en plus de messages à visée nutritionnelle ou de santé apparaissent sur les étiquetages des produits alimentaires. Leur objectif est bien sûr d’attirer l’attention du consommateur. Mais à quoi correspondent-elles vraiment ? Et surtout, sont-elle fiables ?

Une allégation est un message ou une représentation, y compris sous la forme d'images, d'éléments graphiques ou de symboles, qui affirme, suggère ou implique qu’un aliment possède des caractéristiques particulières dans le cadre d’une alimentation diversifiée et équilibrée. On distingue les allégations nutritionnelles et les allégations de santé.

Les allégations nutritionnelles

Elles présentent les propriétés nutritionnelles bénéfiques particulières du produit. L'aliment peut posséder des vertus nutritionnelles soit :

  • Par l’énergie qu’il fournit, fournit à un degré moindre ou plus élevé, ou ne fournit pas (« Faible valeur énergétique » ou « Valeur énergétique réduite », par exemple).
  • Par les nutriments qu’il contient, contient en proportion moindre ou plus élevée, ou ne contient pas (« Sans sucres ajoutés », « Allégé » ou « Riche en vitamine D », par exemple).

Les allégations de santé

Elles présentent la relation entre, d'une part, une catégorie d’aliments, un aliment ou l'un de ses composants et, d'autre part, la santé.

L’allégation peut faire référence à :

  • La croissance, le développement ou le bon fonctionnement de l’organisme : « Le calcium est nécessaire à la santé osseuse », par exemple.
  • La réduction d’un risque de maladie : « Le calcium diminue le risque d’ostéoporose en favorisant une bonne densité minérale osseuse », par exemple.
  • Ou encore au développement et à la santé des enfants.

Les allégations sont-elles fiables ?

L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) est chargée de vérifier que les allégations nutritionnelles ou de santé sont conformes à la réglementation. Celle-ci stipule notamment que les allégations doivent être formulées de façon compréhensibles par tous, reposer sur des preuves scientifiques, ne pas tromper le consommateur et ne pas suggérer des propriétés préventives, thérapeutiques ou curatives.

Cependant, les industriels, avant de mettre un produit sur le marché, ne sont pas tenus de fournir les preuves scientifiques qui sous-tendent les allégations qu’ils utilisent. Les contrôles sont effectués a posteriori. En cas de doute sur la véracité d’une allégation, la Direction générale de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) saisit l’Afssa, qui étudie alors le dossier fourni par l’industriel.

Cette situation, potentiellement préjudiciable au consommateur, devrait changer avec la nouvelle réglementation européenne qui prévoit de remplacer, à terme, le contrôle a posteriori par une évaluation préalable. En attendant, il faut donc être vigilant et faire preuve de bon sens.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.