En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Accueil » L'encyclopédie » Les maladies nutritionnelles » Les troubles digestifs

L'encyclopédie

Les troubles digestifs

Imprimer la fiche

Ballonnements, digestion difficile, constipation… Les troubles digestifs sont aussi variés que communs. Généralement, ils se soignent en adoptant une bonne hygiène de vie, ce qui passe par le choix d’une alimentation adaptée et la pratique d’une activité physique. Toutes les solutions pour en finir avec les troubles digestifs.

Qu’appelle-t-on « troubles digestifs » ?

Fréquents, les troubles digestifs sont de natures différentes. Ils peuvent prendre la forme :

-       d’une digestion « difficile » ou dyspepsie : elle se traduit par des brûlures ou crampes d’estomac, des nausées, des vomissements ou des régurgitations ;
-       d’une gastrite. Ce qui correspond à une inflammation de la muqueuse qui tapisse l’estomac. Les symptômes sont les mêmes que ceux d’une dyspepsie. Seule une endoscopie peut établir la différence ;
-       de diarrhées : émission fréquente de selles liquides ou pâteuses ;
-       d’une constipation : rareté ou difficultés d’évacuation des matières fécales ;
-       de ballonnements, les flatulences conduisant à des éructations et/ou des gaz.

Quand ces inconforts digestifs sont chroniques et d’origine inconnue, on parle de troubles fonctionnels intestinaux (TFI). Le plus souvent, ces problèmes digestifs touchent des personnes présentant un profil psychologique particulier : émotivité et sensibilité exagérées vis-à-vis du stress de la vie quotidienne, sans véritable cause organique.

Quelles sont les causes ?

Les gastrites peuvent être d’origine infectieuse ou liées au stress associé à une mauvaise hygiène alimentaire : saut de repas, excès de café, d’alcool mais aussi de tabac.

Les diarrhées sont majoritairement d’origine infectieuse mais, contrairement aux gastrites, elles peuvent aussi être le symptôme de certaines maladies intestinales chroniques d’origine inflammatoire comme les rectocolites hémorragiques ou la maladie de Crohn. Une période de stress intense peut également provoquer une augmentation du nombre de selles qui sont alors souvent liquides.

La constipation est souvent la conséquence d’une faible hydratation et d’un manque d’exercice physique, associés à une alimentation pauvre en fibres.

Quelles sont les conséquences ?

Une gastrite d’origine infectieuse non soignée peut dégénérer et entraîner un ulcère. De manière générale, une douleur qui dure trop longtemps doit faire l’objet d’une consultation médicale.

Quelle prévention ?

La meilleure prévention passe par une bonne hygiène de vie.

Il convient donc de :

-       dormir suffisamment ;
-       manger régulièrement et dans le calme ;
-       faire régulièrement un peu d’activité physique (permet de diminuer le stress) ;
-       consommer sans excès café et thé ;
-       arrêter le tabac ;
-       adopter une alimentation variée.

Que faire ?

Une alimentation adaptée doit accompagner les médicaments éventuellement prescrits par le médecin ou conseillés par le pharmacien.

En cas de gastrite ou de dyspepsie, il faut éviter :
-       les médicaments anti-inflammatoires de type aspirine ;
-       les aliments épicés (piments, poivre) ;
-       l’alcool et le tabac ;
-       le café et/ou le thé ;
-       les aliments acides (agrumes, tomate, vinaigre…) ;
-       les fritures et les plats très gras ou difficiles à digérer ;
-       les plats trop chauds ;
-       les crudités et les aliments riches en fibres (légumineuses, pain complet) pendant quelques jours, en cas de douleurs.

A contrario, les produits laitiers sont protecteurs pour l’estomac.

En cas de diarrhées, le plus important est de boire beaucoup pour compenser les pertes hydriques.

Ce qu’il faut boire :
-       de l’eau, de préférence fortement minéralisée : Vichy-Célestins, Saint-Yorre, Quézac… 
-       des bouillons de légumes salés ;
-       éventuellement, des boissons à base de cola.

Pour les repas, privilégiez :
-       le riz, les pâtes, la semoule, éventuellement les pommes de terre ;
-       les carottes cuites ;
-       les fromages à pâte cuite : emmental, comté, cantal… 
-       les laitages : lait sans lactose, yaourt, fromage blanc, petits suisses seulement si vous avez l’habitude d’en consommer régulièrement ;
-       les bananes mûres et les compotes de fruit quand l’appétit commence à revenir.

En revanche, évitez :
-       les aliments riches en fibres : la plupart des fruits et des légumes, les céréales complètes, les légumes secs…
-       les graisses cuites ;
-       le lait.

En cas de constipation:
La première chose à faire est de boire au moins 2 litres d’eau par jour et de privilégier certains aliments :
-       les légumes et les fruits, crus de préférence, qui doivent être consommés à chaque repas. Vous pouvez également manger quelques fruits secs au petit-déjeuner ;
-       les céréales complètes (pain, pâtes, riz), les légumes secs…
-       l’eau d’Hépar.

En cas de troubles fonctionnels intestinaux, il faut adopter une alimentation favorisant un bon confort intestinal et adaptée aux symptômes évoqués ci-dessus.

D’une manière générale, quelle que soit l’origine des troubles, il est préférable d’éviter :
-       les aliments à base de fibres irritantes comme les légumes crus, les légumes secs ou certains légumes cuits difficiles à digérer (choux, salsifis, champignons, ail…) ;
-       les morceaux gras de certaines viandes (porc, mouton, agneau) ou la charcuterie (sauf le jambon blanc) ;
-       les produits séchés ou fumés. Favorisez les fruits bien mûrs et épluchés. Si nécessaire, fractionnez votre alimentation.

 

 

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.