En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Accueil » L'encyclopédie » Les aliments » Viandes, œuf et charcuterie » Le poulet

L'encyclopédie

Le poulet

Le poulet

Imprimer la fiche

Le poulet est de loin la volaille la plus consommée en France. Cela tombe bien, car la chair du poulet, pauvre en graisse et riche en protéines d’excellente valeur biologique, se révèle très intéressante sur le plan nutritionnel. De plus, elle contient toutes les vitamines du groupe B. Et les enfants l’adorent !

Caractéristiques nutritionnelles

Le poulet est riche en protéines de bonne qualité pour la croissance et l’entretien de la masse musculaire.

Sa teneur en lipides varie selon les morceaux : de moins de 2 % pour le blanc à 4 à 5 % pour la cuisse. Elle atteint toutefois 10 % si on consomme la peau. Il s’agit pour les deux tiers de graisses insaturées, qui contribuent à réduire le taux de cholestérol sanguin.

Le poulet sans sa peau peut donc être consommé en cas d’hypercholestérolémie ou de surpoids.

 

Le poulet apporte du fer et du zinc bien assimilables en quantité intéressante. Il contribue aussi aux apports de sélénium, qui compte parmi les antioxydants.

Le poulet contient toutes les vitamines du groupe B, notamment PP ou B3, B5 et B12 : 100 g représentent au moins 50 % de l’apport quotidien conseillé en vitamine PP.

Choisir

Un bon poulet a un corps ramassé et dodu, avec un dos gras. Il doit être lisse d'aspect, avec une peau fine qui adhère à la chair. Cette dernière doit être ferme.

Conserver

Comme toutes les viandes, le poulet doit être conservé dans la partie la plus froide du réfrigérateur. Pour un poulet entier, comptez 1 à 3 jours de conservation. Pour un poulet découpé, 1 à 2 jours.

Préparer

Tous les types de cuisson permettent d’apprécier le poulet : il peut être poêlé, grillé, rôti ou préparé en bouillon.
C’est une volaille qui s’adapte à toutes les préparations : n’importe quel légume ou féculent l’accompagne, toutes les sauces et les saveurs se marient à merveille avec lui. C’est la raison pour laquelle on le retrouve dans une multitude de plats : tajines au lait de coco ou à l’ananas, poulet au curry ou au paprika, poulet basquaise, paëlla, poulet à la citronnelle…
Tous les enfants aiment le poulet. Profitez-en pour diversifier leur alimentation avec de nouveaux légumes qui accompagneront le poulet et n’hésitez pas à leur faire découvrir de nouvelles saveurs ! Mais attention aux graisses cachées dans la peau. Mieux vaut éviter qu’ils consomment cette partie trop grasse.

Repères de consommation

Le poulet peut être introduit sans l’alimentation dès l’âge de 6 mois, sans la peau, bien cuit et mixé pour commencer.
Comptez :
- 10 g par année d’âge jusqu’à 10 ans, par exemple, 30 g à 3 ans, 60 g à 6 ans.
- 100 à 150 g pour des adolescents ou des adultes.
À savoir : un blanc de poulet ou une cuisse entière (pilon et haut de cuisse) représente environ 120 g de chair consommable.

Valeurs nutritionnelles


Pour 100 g de cuisse de poulet rôtie avec la peau Pour 100 g de blanc de poulet cuit sans la peau
Energie (kcal) 190 121
Glucides (g) 0 0
Protéines (g) 26 26,2
Lipides (g) dont :
acides gras saturés
acides gras mono-insaturés
acides gras poly-insaturés
9,6
3
4,3
2
1,8
0,6
0,7
0,4
Eau (g) 66 73
Cholestérol (mg) 122 70
Fer (mg) 1,2 0,4
Zinc (mg) 2,16 0,8
Sélénium (µg) 17,3 11
Vitamine PP (mg) 6,4 11,1
Vitamine B5 (mg) 0,88 1,36
Vitamine B12 (µg) 0,42 0,34

Source : table Ciqual 2012

Calcul des Apports Nutritionnels Conseillés avec calories.pro :

  • Le saviez-vous ?

    Les races de poulet que nous connaissons semblent toutes avoir pour origine commune un coq du sud-est asiatique encore vivant à l’état sauvage de nos jours.

    Autrefois mets du dimanche, le poulet est très populaire aujourd’hui : il compose les plats de nombreuses cuisines du monde. De la cuisine asiatique aux traditions françaises et américaines, le poulet se déguste à n’importe quelle occasion.

  • Les astuces

    En été, vous pouvez mettre des dés de poulet froid dans vos salades composées.
    Enlever la peau du poulet avant la cuisson empêchera le transfert des graisses de la peau vers la chair ou la sauce, par exemple, dans un tajine.

  • Les variétés

    La qualité gustative des poulets, tout comme leur prix, varie selon leurs conditions d’élevage. On distingue :

    • Les poulets « quatre-quarts », élevés en batterie et abattus très jeunes. Ils sont nourris avec des farines animales et reçoivent des antibiotiques pour accélérer leur croissance.
    • Les poulets « Label rouge ». Leur alimentation est composée de 70 % de céréales, 25 % de farines riches en protéines végétales. Ils bénéficient par ailleurs d’un apport de minéraux. Ils sont abattus à 12 semaines et leur chair est plus savoureuse que les poulets « quatre-quarts ». Ils sont élevés en semi-liberté.
    • Les poulets de Bresse. Après un séjour en poulailler, ils sont mis en liberté pendant neuf semaines. Leur nourritures se compose de céréales et de produits laitiers. Ce sont les seuls à pouvoir prétendre à une AOC (Appellation d’origine contrôlée). Leur chair est particulièrement goûteuse, mais leur prix est élevé.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.