En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Accueil » L'encyclopédie » Les aliments » Produits sucrés » Le chocolat

L'encyclopédie

Le chocolat

Le chocolat

Imprimer la fiche

On lui prête toutes sortes de vertus, mais c’est surtout pour son goût unique que le chocolat est si populaire. Riche en graisse et en sucre, il faut savoir l’apprécier avec raison. Où serait le plaisir, sinon ?

Caractéristiques nutritionnelles

Le chocolat est très énergétique, 550 à 600 kcal aux 100 g ; il est concentré en lipides (30 à 40 %) et en glucides (50 à 60 %). Les lipides proviennent du cacao et du beurre de cacao, les glucides, du sucre.

La consommation de chocolat doit donc être modérée en cas de surpoids ou de diabète.

Le chocolat noir contient davantage de cacao. Il est par conséquent plus gras, mais plus riche en fibres et en minéraux : potassium, magnésium, fer végétal, cuivre… Il est aussi le plus concentré en polyphénols aux vertus antioxydantes, préventifs du vieillissement cellulaire.

Le chocolat au lait est moins gras mais plus sucré. Il fournit davantage de calcium et de vitamine B2, qui lui viennent du lait.

Le chocolat blanc ne contient pas de cacao. C’est le plus sucré et le moins intéressant sur le plan des micronutriments.

Le chocolat aux noisettes ou aux amandes apporte près de 40 % de lipides. Il n’est toutefois pas plus calorique qu’un chocolat noir riche en cacao. Les graisses des fruits secs ajoutés sont insaturées, et contribuent à réduire le taux sanguin de cholestérol. Ces variétés de chocolats sont les meilleures à conseiller en cas d’hypercholestérolémie.

Conserver

Le chocolat se conserve relativement longtemps dans son emballage. Mettez-le dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. L’été, vous pouvez le laisser au réfrigérateur pour éviter qu’il ne fonde.

Préparer

Lorsque vous avez besoin de faire fondre du chocolat, vous pouvez utiliser votre four à micro-ondes ou utiliser la technique du bain-marie. Au four à micro-ondes, il suffit de casser les morceaux de chocolat au fond d’un bol avec 3 cuillères à soupe d’eau. Au bain-marie, remplissez une grande casserole d’eau à mi-hauteur, cassez les carrés de chocolat dans une plus petite casserole et laisser fondre doucement.
Dans certains pays, le chocolat sert de sauce dans les préparations salées : pour les pâtes, avec des épices, des piments, des olives dans les plats de volailles.

Repères de consommation

Le chocolat peut être introduit dans l’alimentation dès 18 mois. Les petits préfèrent généralement le chocolat au lait, dont ils peuvent consommer 1 à 2 carrés (5 à 10 g) en dessert ou au goûter.
À partir de 6 ans, et pour les adultes, une portion de 20 à 30 g (une barre à une barre et demie) constitue une portion raisonnable pour un dessert ou un en-cas.

Valeurs nutritionnelles

Pour 100 g de chocolat noir à 70 % de cacao Pour 100 g de chocolat au lait Pour 100 g de chocolat blanc
Energie (Kcal) 572 545 551
Glucides (g) 33,3 56,9 57,7
- sucres (g) 21,3 50,5 57,1
Lipides (g) dont : 41,9 31,6 32
- acides gras saturés 30,6 18,9 19,6
- acides gras mono-insaturés 7,3 9,9
9,9
- acides gras polyinsaturés 1,2 1,1 1,1
Protéines (g) 9,3 7,7 8
Fibres (g) 12,6 1,2 0
Potassium (mg) 727 565 350
Calcium (mg) 60 178 262
Fer (mg) 10,7 4,2 0,2
Cuivre (mg) 1,4 0,34 0
Vitamine B2 (mg) 0,29 0,46 0,49
Vitamine B6 (mg) 0,37 0,05 0,07

Source : table Ciqual 2012

Calcul des Apports Nutritionnels Conseillés avec calories.pro :





  • Le saviez-vous ?

    Le chocolat est fabriqué à partir de la fève du cacaoyer, un petit arbre à feuille persistante originaire d’Amérique du Sud. Le cacao a été introduit en France au XVIIème siècle. De nos jours, on peut trouver différentes sortes de chocolat : noir, au lait, blanc, aux noisettes... Certaines chocolateries y incorporent même de la vanille, des épices ou des fruits secs… Bref, il y en a pour tous les goûts !

    Certains prêtent au chocolat des vertus antidépressives. S’il est vrai qu’il contient des substances psychostimulantes (caféine, thréobomine, phényléthylamine), il faudrait en consommer une grande quantité pour que leurs effets se fassent sentir.

    Grâce à la transformation rapide des glucides en énergie, il est par ailleurs considéré comme un anti-stress. Sa consommation procure du plaisir, ce qui se traduit, au niveau du cerveau, par la production d’endorphines dites « molécules du plaisir ». Et il est très riche en magnésium qui intervient dans la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire…

  • Les astuces

    Si vous êtes diabétique, sachez que la barre d’une tablette de chocolat (20 g) équivaut à deux morceaux de sucre (10 g).
    Pour les enfants, une barre de chocolat associée à un morceau de pain constitue un goûter énergétique de bonne qualité nutritionnelle, préférable à une viennoiserie ou à des biscuits industriels.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.