En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Accueil » L'encyclopédie » Les aliments » Poissons, crustacés, mollusques & produits transformés » La langoustine

L'encyclopédie

La langoustine

La langoustine

Imprimer la fiche

Malgré leur nom, les langoustines sont plus proches du homard que de la langouste. Peu caloriques, riches en vitamines et minéraux, elles doivent être choisies avec soin, et si possible crues.

Caractéristiques nutritionnelles

La langoustine est riche en protéines de bonne qualité pour la croissance et l’entretien de la masse musculaire.

Avec moins de 1 % de lipides, elle est faiblement calorique (90 kcal aux 100 g) : elle est parfaite en cas de surpoids.

Bien qu’elle soit maigre, elle contribue aux apports d’omégas 3 essentiels EPA et DHA. Elle renferme du cholestérol, qui toutefois se concentre essentiellement dans la tête, que l’on ne mange pas. Elle peut donc être consommée en cas d’hypercholestérolémie, le cholestérol alimentaire ne contribuant que modestement à l’augmentation du cholestérol sanguin. Ce qui n’est pas le cas des acides gras saturés, mais la langoustine en comporte peu.

 

La langoustine fournit de nombreux minéraux et oligoéléments : phosphore, fer, cuivre , zinc. 100 g de langoustine représentent la totalité de l’apport quotidien conseillé en sélénium, et plus de 2 fois l’apport en iode.

Elle est riche en vitamines PP (B3) et B12.

Choisir

Choisissez des langoustines brillantes et fermes. L’œil doit être bien noir et les deux pinces présentes.

Conserver

Les langoustines se conservent au réfrigérateur un jour ou deux au maximum. Elles peuvent être congelées.

Préparer

La cuisson des langoustines est simple et très rapide : il suffit de les plonger quelques minutes dans de l’eau bouillante salée (arrêtez la cuisson lorsque l’ébullition reprend). Il est également possible de les faire cuire à la vapeur (environ 7 minutes) ou de les faire mariner avant de les griller au barbecue.
Typiquement, la langoustine est servie accompagnée de mayonnaise, de beurre à l’ail et fait partie d’une paella réussie.

Repères de consommation

La langoustine peut être introduite dans l’alimentation à partir de 1 an, à condition d’être très fraîche et bien cuite, sauf en cas d’allergie alimentaire (suivre alors les recommandations du pédiatre).
Comptez :
- 10 g par année d’âge jusqu’à 10 ans, par exemple 50 g à 5 ans (soit 100 g non décortiquée).
- 100 à 150 g pour des adolescents ou des adultes.

Valeurs nutritionnelles


Pour 100 g de langoustine cuite
Energie (Kcal) 91
Protéines (g) 20,9
Glucides (g) 0,3

Lipides (g), dont :
-EPA oméga 3
-DHA oméga 3

0,7
0,076
0,075

Eau (g) 76
Phosphore (mg) 208
Fer (mg) 1,3
Cuivre (mg) 0,83
Sélénium (µg) 56
Iode (µg) 394
Vitamine PP (mg) 2,3
Vitamine B12 (µg) 3,4

Source : Nutraqua.com 2007

  • Le saviez-vous ?

    La langoustine est un crustacé qui vit sur les fonds sableux ou vaseux de l’Atlantique, de la Mer du Nord et de la Méditerranée où elle creuse son terrier. Malgré son nom, elle est plus proche du homard que de la langouste : elle a une carapace avec cinq paires de pattes dont l’une munie de pinces. Elle ne mesure que quelques centimètres (entre 10 et 30 cm).

    La langoustine est pêchée par des chalutiers qui naviguent sur les mers bordant l’Europe. En dehors des régions du bord de mer, vous ne verrez pas de langoustines vivantes sur les étals des poissonniers. Et pour cause : elles ne vivent pas longtemps hors de l’eau !

    La pêche à la langoustine est strictement réglementée : seuls 250 bateaux sont autorisés à en pêcher dans le Golfe de Gascogne (de la pointe de Penmarc’h jusqu’à l’île d’Oléron).

    La langoustine est disponible crue surtout durant la saison d’été. Toutefois, on peut la consommer crue, congelée ou conservée dans de la glace tout au long de l’année.

  • Les astuces

    Évitez l’achat de langoustines cuites: il s’agit bien souvent des invendues de la veille. La tête et la carapace peuvent être utilisées pour cuisiner une bisque, un coulis ou un fond de sauce.

A découvrir...

» Paëlla
 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.