En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Accueil » L'encyclopédie » Les aliments » Fruits et légumes » L'artichaut

L'encyclopédie

L'artichaut

L'artichaut

Imprimer la fiche

Très riche en minéraux, l’artichaut participe activement à la couverture nutritionnelle des enfants et des femmes enceintes ou allaitantes. De plus, il se déguste avec les doigts, ce qui n’est pas sans déplaire aux plus petits !

Saison

mar, avr, mai, juin, juill, aoû, sep, oct, nov, déc

Caractéristiques nutritionnelles

L’artichaut est peu énergétique, mais très riche en minéraux. Il contribue activement à la couverture de nos besoins, surtout au niveau osseux. Il se révèle très intéressant pour les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les seniors, en prévention de l’ostéoporose. Il apporte :

-          du potassium, qui intervient dans le fonctionnement neuromusculaire et la régularisation de la pression artérielle.

-          du calcium et du phosphore, qui participent à la formation, à la croissance et au renouvellement des os et des dents.

-          du magnésium, qui joue un rôle dans la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire.

Riche en potassium, pauvre en sodium, il favorise l’élimination urinaire.

L’artichaut apporte des vitamines du groupe B, notamment B3 ou PP, qui interviennent dans les réactions de formation d’énergie de l’organisme, et B5, bonne pour la peau, les cheveux et les ongles, et un peu de vitamine C, antioxydante et antifatigue.

Riche en fibres, l’artichaut contribue à un bon transit. Toutefois, en raison de son apport d’inuline, il peut provoquer des ballonnements.

Choisir

L’artichaut doit être lourd et ferme, avec des écailles (feuilles) bien serrées et cassantes. Si ses feuilles s’ouvrent, où ne sont pas d’une couleur uniforme, cela signifie que l’artichaut est cueilli depuis longtemps.

Conserver

Pour le conserver frais et cru quelques jours, plonger sa tige dans l'eau comme un bouquet. L’artichaut cuit s’oxyde très facilement, il faut donc le consommer rapidement après sa cuisson.

Préparer

La base des feuilles et le fond, une fois débarrassé de son foin, sont les parties comestibles de l’artichaut. Il se cuit entier, à l’eau (pendant 30 à 40 minutes en fonction de sa taille) ou à la vapeur (pendant une dizaine de minutes). Il pourra alors être consommé chaud ou froid, avec une sauce vinaigrette par exemple.
Le fond d’artichaut se sert farci, en salade ou comme garniture de plat.
Le « Violet de Provence » (appelé aussi poivrade) peut se consommer cru quand il est jeune et petit (le foin est alors peu développé).

Repères de consommation

Pour une entrée, comptez un artichaut par personne ; deux si ce sont des artichauts poivrade.
Pour les enfants de moins de 3 ans, un cœur d’artichaut suffit.

Valeurs nutritionnelles

Pour 100 g Artichauts crus Artichauts cuits
Energie (kcal) 25 18
Eau (g ou ml) 84,6 84,6
Glucides (g) 2,8 1
Protéines (g) 2,9 3,1
Lipides (g) 0,15 0,18
Fibres (g) 3,9 5,4
Magnésium (mg) 36,2 30,8
Phosphore (mg) 63 78,1
Potassium (mg) 377 342
Calcium (mg) 47 49,5
Fer (mg) 1,06 0,895
Bêta-carotène (µg) 101 106
Vitamine B3 (mg) 1 0,973
Vitamine B5 (mg) 0,34 0,31
Vitamine C (mg) 10,4 5,5

Source : Table CIQUAL 2008

Calcul des Apports Nutritionnels Conseillés de l'artichaut avec calories.pro

  • Le saviez-vous ?

    L’artichaut était à l’origine un chardon sauvage. Il est probablement originaire du bassin méditerranéen. Sa présence est signalée pour la première fois en Italie durant la Renaissance, au milieu du XVIe siècle. Catherine de Médicis, qui adorait ce légume, l’a ensuite introduit en France.

  • Les astuces

    Les enfants adorent généralement l’artichaut, qu’ils peuvent manger avec les mains !
    Avec les fonds, vous pouvez réaliser des artichauts farcis, garnis de viande hachée ou d’une farce végétale, par exemple, du riz à la fondue de tomates à l’huile d’olive.

  • Les variétés

    Il existe plusieurs variétés d’artichauts parmi lesquelles on connaît surtout :

    • Le « Camus » de Bretagne : Il est lourd et charnu. Il alimente les étals de mai à décembre.
    • Le « Violet de Provence » : il est produit de mars à mai, puis de septembre à décembre. Il est plus petit que le précédent et d’une belle teinte violacée. Il est cultivé dans les Pyrénées-Orientales ainsi qu'en Bretagne.
    • Le « Blanc Hyérois » : ses écailles (que l’on appelle couramment feuilles) sont longues et étroites. Il est récolté d'avril à juillet dans les Pyrénées-Orientales et, un peu, en Provence.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.