En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

L'encyclopédie

L'iode

Imprimer la fiche

Définition

Cet oligo-élément est essentiel à la glande thyroïde.

Quels rôles dans l’organisme ?

  • L’iode entre dans la structure des hormones thyroïdiennes (appelées T3 et T4). La glande thyroïde régule la thermogenèse et le métabolisme énergétique (les dépenses caloriques).
  • Dès la vie fœtale, les hormones thyroïdiennes contrôlent les processus de croissance et de maturation cellulaires. Elles contribuent aussi au développement cérébral. Les besoins en iode sont relativement importants dès la naissance.
  • Le manque d’iode, très fréquent autrefois dans les régions montagneuses, peut se traduire par un goitre thyroïdien (un gros cou).

Quels apports conseillés ?

Apport conseillé en iode en microgrammes (mg) par jour
6 mois à 6 ans 90
7 à 10 ans 120
Adolescents et adultes 150
Femmes enceintes ou allaitantes 200

Source : A.Martin et al. - Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 2001.

Les Français ont un apport en iode inférieur aux recommandations : en moyenne par jour, 105 mg pour les enfants et les adolescents, 126 mg pour les adultes.

Avant ou après une grossesse, les femmes ont tout particulièrement intérêt à vérifier avec leur médecin (par une simple analyse d’urines) qu’elles ne présentent pas de déficience en iode.

Dans quels aliments ?

On ne manque pas d’iode si on consomme régulièrement des aliments venant de la mer : poissons, fruits de mer (notamment : moules, cabillaud, colin, huîtres, maquereau, thon), algues.

Le complément d’iode se trouve dans les œufs et les produits laitiers (surtout les fromages).

Si on est consommateur d’algues, 10 g suffisent pour apporter les 150 mg d’iode recommandés. Il faut même limiter les laminaires ou le fucus à 1 g, afin de ne pas ingérer trop d’iode (500 mg maximum d’iode par jour).

Si on mange assez peu de poissons ou de fruits de mer, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) recommande l’usage de sel iodé (2 g par jour, soit 30 mg d’iode).

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.