En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Famille

Petit-déjeuner : indispensable ou non ?

Quand les enfants ne petit-déjeunent pas

Les Français, petits et grands, sautent de plus en plus souvent le premier repas de la journée. Mais la matinée s’en ressent, surtout chez les plus jeunes.

Les Français sont de plus en plus nombreux à délaisser le petit-déjeuner. En 2013, 25 % des 3-11 ans, 40 % des 12-14 ans et 21 % des adultes sautaient systématiquement ce premier repas contre respectivement 8 %, 27 % et 14 % en 2007 (1). Une toute nouvelle étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc), menée en milieu scolaire en 2015 auprès de 500 enseignants du primaire, confirme ces résultats : 3,4 enfants par classe arrivent à l’école le ventre vide (2).

Qu’observe-t-on ? Les enfants qui ne prennent pas de petit-déjeuner paraissent dans la matinée plus fatigués et moins concentrés. Ils participent moins à la classe et, dans le cas où une activité sportive est programmée le matin, ils sont moins performants. Ils ont parfois mal au ventre ou mal à la tête (signe d’hypoglycémie). Selon les professeurs des écoles interrogés, cette absence de petit-déjeuner est principalement due au contexte familial (par exemple, lorsque les parents partent très tôt au travail) ou à un lever trop tardif des enfants. Bien plus rarement à un manque d’appétit.

 

Pourquoi le petit-déjeuner est important ?

« De nombreuses études montrent que chez les enfants, un petit-déjeuner substantiel favorise la concentration et la mémorisation dans la matinée », explique le Dr Laurence Plumey, nutritionniste. Normal : le cerveau n’utilise que des glucides (sucres) en guise de carburant. Or les réserves (sous forme de glycogène) sont faibles chez les enfants et totalement épuisées après le jeûne de la nuit. « En plus d’apporter de l’énergie, le petit-déjeuner permet aussi de réhydrater l’organisme ».

 

Conseils pratiques pour éviter de sauter le petit-déjeuner ?

« Le petit-déjeuner doit faire partie des rituels du matin, comme s’habiller ou se brosser les dents. Il est très important que les parents donnent l’exemple pour que leurs enfants aient envie de les imiter. » Afin de gagner du temps le matin, il est possible de préparer la table du petit-déjeuner la veille : vaisselle, serviettes, céréales, confitures, corbeille de fruits… Certaines cafetières sont programmables pour les plus grands. Enfin, de façon à ce que les petits ne se lassent pas, n’hésitez pas à varier le menu du premier repas de la journée : pains variés, crêpes, cake, salade de fruits, smoothies, yaourts à boire, fromages à tartiner…

(1) Selon deux enquêtes Comportements et consommations alimentaires en France 2007 et 2013 du Crédoc.

(2) Enquête du Credoc 2015 pour le syndicat français des céréales de petit-déjeuner.

Dans les deux cas, www.credoc.fr

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.