En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Famille

Où acheter ses fruits et légumes ?

Le supermarché, la fausse bonne idée ?

Acheter ses fruits et légumes au supermarché permet de gagner du temps, voire de l’essence. Mais la qualité n’est pas forcément au rendez-vous.

Faire ses courses au supermarché permet d’acheter sur un lieu unique, aliments, produits d’entretien, cosmétiques, etc. Pratique, mais pas pour autant l’idéal.   

De jolis fruits et légumes
Pour être commercialisés en grande surface, les fruits et légumes sont sélectionnés sur leur présentation (forme, couleur, calibrage…) et leur aptitude à se conserver au frais. Leur goût passe souvent au second plan... Certains magasins vendent toutefois à prix réduit des « gueules cassées », dont l’étiquette représente une pomme édentée : une initiative à encourager !

Des produits cueillis avant maturité
Livrés en grande quantité, les fruits et légumes sont inévitablement stockés plusieurs jours en chambre froide avant d’être mis en rayon, ce qui impose qu’ils ne soient pas trop mûrs. Plus ils viennent de loin – surtout s’ils ne sont pas de saison –, plus ils sont cueillis verts. Ils perdent en goût et en vitamines.

Des initiatives en faveur du local
Certains responsables de supermarché ont pris conscience de l’attrait des consommateurs pour les circuits courts et s’efforcent de répondre à la demande. Les fruits et légumes vendus sous la marque « Alliances locales », chez Leclerc, ou « Le meilleur d’ici », chez Casino, sont produits dans un rayon de 80 km. Ces initiatives louables peuvent toutefois masquer des aberrations. Par exemple, les produits « Le petit producteur » (chez Monoprix) : les producteurs sont clairement identifiés sur les packagings, mais certains viennent de l’autre bout de la France ! Même chose pour les produits bio cultivés loin de France, qui, du coup, ont nettement moins d’intérêt environnemental.

Bon à savoir : l’offre de fruits et légumes des supermarchés n’est pas forcément à rejeter, mais il faut bien s’enquérir de la provenance. Même si certains produits d’appel sont quasiment vendus à perte, l’approvisionnement revient plus cher qu’en circuits courts, sans intermédiaires et sans emballages (blisters…).

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.