En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Bien choisir ses soupes du commerce

Au rayon frais, surgelées ou stérilisées en brique, certaines soupes du commerce rivalisent avec les recettes maison. Assurez-vous qu’elles contiennent au moins 50 % de légumes (ou de poissons pour une soupe de la mer). Retenez les moins salées (bien que les industriels aient fait des efforts, la teneur en sel reste élevée). Veillez à la quantité des matières grasses ajoutées, ainsi qu’à leur qualité : préférez l’huile d’olive ou même le beurre ou la crème à l’huile de palme. Les soupes déshydratées sont en général moins intéressantes, comportant peu de légumes (parfois moins de 10 %) et trop riches en sel et en additifs (conservateurs, exhausteurs de goût…).

Des atouts nutritionnels en pagaille

Riches en eau et en légumes, les soupes ont la faveur des nutritionnistes. Eclairage de Maïa Baudelaire, nutritionniste.

S’il existe de multiples recettes de soupes, elles ont en commun de partager plusieurs intérêts nutritionnels.

 

Elles contribuent à l’hydratation

Composées d’un liquide de cuisson (bouillon, lait…) et de légumes (voire de poisson), les soupes sont riches en eau, autour de 90 %. Un bol moyen de 25 cl équivaut à un grand verre d’eau d’un peu plus de 20 cl. Une aubaine pour ceux qui ont du mal à vider leur bouteille d’eau en hiver, alors qu’il faut boire autant qu’en été : « Si les pertes hydriques liées à la sudation sont minimes, les pertes dues à la perspiration (évaporation d’eau insensible à la surface de la peau) induites par le chauffage atteignent largement un demi-litre quotidien », explique Maïa Baudelaire.

 

Elles permettent de manger des légumes

« Un bol de soupe correspond à l’une des cinq portions de fruits ou légumes recommandées par jour. » Les soupes permettent de faire le plein de fibres (jusqu’à 20 % de l’apport quotidien conseillé), bien tolérées par les intestins sensibles puisque ramollies par la cuisson. Elles apportent des minéraux aux vertus hypotensives (potassium, calcium et magnésium). Elles fournissent des polyphénols antioxydants ainsi que du bêta-carotène (provitamine A). A condition d’être cuites juste le temps nécessaire et rapidement consommées, elles contribuent aux apports de vitamines C et B9.

 

Elles aident à garder la ligne

« Des études montrent que les consommateurs réguliers de soupe ont un poids plus bas que ceux qui n’en mangent pas ou seulement de façon occasionnelle. » Consommées en début de repas, elles remplissent bien l’estomac. Conséquence, on a moins d’appétit pour les plats plus riches à suivre. Les amateurs de soupe pourraient ainsi faire l’économie de 150 kcal par jour sans avoir l’impression de se priver. « Si vous souhaitez perdre du poids, veillez à choisir une recette à base de légumes et peu grasse, conseille Maïa Baudelaire. Dans le commerce, préférez les soupes moulinées aux veloutés. »

 

Elles peuvent constituer un plat complet

La plupart des soupes allient légumes de saison et féculent (pomme de terre, tapioca, châtaigne, pain…). Pour obtenir un plat complet, il suffit de les cuire avec une source de protéines : viande, volaille, jambonneau, fruits de mer, tofu ou légumes secs, lentilles, haricots blancs, pois cassés. Ou encore de les garnir généreusement d’emmental ou de parmesan râpé. « La soupe permet ainsi d’improviser un repas express en recyclant des restes. En complément, il suffit de consommer un laitage, un fruit frais et, selon l’appétit, une belle tranche de pain. »

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.