En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Après 50 ans

Les aliments qui nous soignent

Les bienfaits des végétaux

Lorsque l’on cherche à établir un palmarès des aliments bons pour la santé, certains végétaux s’imposent d’emblée. Tour d’horizon.

 

Thé vert, ail, petits fruits rouges, choux, curry, autant d’aliments ou de boissons dont la consommation est encouragée. Et pour causes !

 

Des anti-oxydants synergiques

Vitamines C et E, bêta-carotène (ou pro-vitamine A), cuivre, manganèse... Les phénomènes d’oxydation font partie du fonctionnement normal de l’organisme. Mais, lorsqu’ils s’emballent dans certaines circonstances –tabagisme, exposition au soleil ou à la pollution, stress physique ou psychique – ou avec l’avancée en âge, ils peuvent accélérer le vieillissement cellulaire. Ils sont du reste impliqués dans le développement des maladies cardio-vasculaires et des cancers. Pour les minimiser, nulle autre solution que de faire le plein de fruits et légumes, au minimum 5 portions soit 400 g par jour, en les variant. Les plus riches en vitamine C sont les agrumes, les fraises, le cassis, le poivron ; en vitamine E, le kiwi, la mûre, l’avocat, l’épinard ; en bêta-carotène, l’abricot, la mangue, le melon, la carotte, le brocoli.

 

Des polyphénols aux multiples effets

Parmi les 2 000 dénombrés, 500 de ces composés sont bien connus des scientifiques. Selon le cas, ils peuvent avoir une action anti-oxydante, anti-inflammatoire, hypotensive, dilatatrice des vaisseaux sanguins ou anti-coagulante, utiles dans la prévention des infarctus du myocarde, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des maladies dégénératives du cerveau ou de certains cancers. En l’état actuel des connaissances, il paraît judicieux de consommer au quotidien 2 à 3 tasses de thé vert ou de café, au moins 2 carrés de chocolat noir riche en cacao (70 % ou plus), une grappe de raisin ou une coupelle de petits fruits rouges (cassis, framboises, myrtilles…) et d’utiliser largement (mais selon la tolérance digestive) piment, poivre, gingembre et curcuma.

 

Des fibres pour le transit mais pas seulement

Des études récentes ayant confirmé l’intérêt des fibres dans la prévention du cancer colorectal, les experts de la Fondation Mondiale de Recherche contre le Cancer (WCRF) recommandent de consommer chaque jour des aliments céréaliers complets et/ou des légumes secs en plus des cinq portions de fruits ou légumes. Les fibres dites solubles, telles que la pectine ou les bêta-glucanes, contribuent à réduire le taux sanguin de mauvais cholestérol (LDL-cholestérol). Elles sont bénéfiques en cas de diabète ou de surpoids, puisqu’elles évitent après un repas d’avoir une glycémie (taux de sucre sanguin) trop élevée. Elles font la bonne réputation des flocons d’avoine et de la pomme, mais se trouvent également dans la banane, les agrumes, les framboises, la carotte et l’aubergine.

 

D’autres composés spécifiques à certains végétaux

Par exemple, les composés soufrés, qui confèrent un goût fort à l’ail, à l’oignon, aux choux et au navet. Ils ont des vertus anticancéreuses bien démontrées. L’ail contient du disulfure d’allyle, capable de bloquer la formation de substances cancérogènes et d’induire la mort (apoptose) des cellules cancéreuses. Le navet fournit des isothiocyanates qui ont globalement les mêmes actions.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.