En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Après 50 ans

L’atout alimentaire pour surmonter un cancer

Les « ateliers saveur » pour mieux vivre son cancer

Certains services d’oncologie se sont dotés d’ateliers nutrition. Ainsi des « ateliers saveur » de l’hôpital Nord-Ouest de Villefranche-sur-Saône, animés 2 fois par semaine par un diététicien pour les personnes qui viennent recevoir leur chimiothérapie. Celles qui souhaitent y participer, cuisinent et partagent une recette, reçoivent des conseils nutritionnels et échangent avec les autres participants. « Ces ateliers ont commencé en 2012, ils sont financés, en partie, par la Ligue contre le Cancer, raconte Claude Colomb, cadre de santé de l’unité d’oncologie ambulatoire. Des évaluations nous permettent de constater que 30 % des patients qui en bénéficient reprennent du poids. Nombreux sont ceux qui retrouvent l’appétit ou sont moins gênés par des nausées ou de la diarrhée. Et tous y trouvent un bénéfice sur le plan moral ».

Troubles digestifs : comment les limiter

La chimiothérapie ou/et la radiothérapie peuvent occasionner divers problèmes digestifs empêchant de s’alimenter correctement. Comment les minimiser ? Les conseils d’Isabelle Besnard, diététicienne à l’unité de support nutritionnel du CHU de Nice.

 

Tous les effets secondaires des traitements doivent être signalés au médecin qui, le cas échéant, adaptera la posologie ou changera de molécule. Ils sont cependant difficiles à éviter totalement, d’où l’intérêt d’une diététique adaptée.

 

Nausées et vomissements

Demandez à votre médecin qu’il vous prescrive un médicament contre la nausée. Mangez froid ou à température ambiante, de façon à moins sentir l’odeur ou la saveur des préparations. Evitez les aliments très gras (sauces, charcuteries…), très sucrés ou à goût fort (choux, poissons frits, viandes rouges…), qui écœurent facilement. Les boissons à base de cola aident à lutter contre la nausée.

 

Aphtes, inflammation de la bouche ou de l’œsophage

Lorsque la bouche est affectée d’une inflammation, évitez les aliments très chauds ou très froids – qui peuvent occasionner une sensation de brûlure – ainsi que les plats épicés ou acides (avec du citron, du vinaigre ou de la moutarde). Consommez des aliments onctueux (laitages, recettes à la crème), hachés (poissons, viandes blanches) ou mixés (purées, compotes, soupes enrichies).

 

Sécheresse de la bouche

Sucez des bonbons mentholés ou mâchez des chewing-gums pour stimuler la production de salive. Humidifiez la bouche fréquemment et buvez régulièrement. Rincez-vous la bouche à l’eau citronnée.

 

Perte du goût

Si les plats vous paraissent fades, renforcez leur assaisonnement avec des fines herbes, des aromates, voire des épices. Aux aliments de saveur neutre comme les pâtes, ajoutez des produits salés tels que le jambon ou le bacon. Si vous avez la sensation que vos aliments n’ont pas le même goût que d’habitude, selon qu’ils vous paraissent plus sucrés, plus salés, plus acides ou plus amers, vous pouvez supprimer le sucre dans les laitages ou les compotes, cuisiner vos plats sans sel ou sans tomate, supprimer le café et le chocolat noir, ajouter de la Béchamel à vos légumes.

 

Diarrhée

Evitez temporairement le lait (dont le lactose peut renforcer la diarrhée), les crudités et les fruits crus, sauf les pommes et les bananes (dont la pectine aide à mouler les selles). Misez sur le riz, les pâtes, les carottes cuites, les compotes pomme/coing ou pomme/banane, les yaourts et autres laits fermentés. Buvez régulièrement pour compenser les pertes d’eau accrues.

 

Constipation

Assurez-vous de boire au moins 1,5 l de boissons par jour et préférez les eaux riches en magnésium, légèrement laxatives (Hépar, Contrex…). Consommez des fruits et légumes à chaque repas (au moins 5 par jour). Pensez aux pruneaux. Préférez les aliments céréaliers complets (pain complet ou de son, riz brun, pâtes semi-complètes…). Dans la mesure du possible, augmentez votre activité physique et travaillez vos abdominaux.

 

Quels que soient les troubles digestifs, la diététicienne recommande de manger lentement et dans le calme, de bien mastiquer les aliments et de prendre le temps de bien les avaler. Enfin, lavez-vous les dents au moins 2 fois par jour et consultez votre dentiste au moins une fois par an.

 

 

Pour en savoir plus

Conseils pour enrichir votre alimentation, d’Isabelle Besnard. Ce livret est diffusé par le comité des Alpes-Maritimes de la Ligue Nationale contre le Cancer et téléchargeable sur : www6.inra.fr/nacre

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.