En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Après 50 ans

Gros plan sur la vitamine C

Vers des apports conseillés à la hausse ?

La vitamine C jouerait un rôle dans la prévention des cancers et des maladies cardio-vasculaires. Conséquence, des experts plaident en faveur de l’augmentation des apports conseillés. Le point avec Geneviève Potier de Courcy, chercheur honoraire au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).


En 2000, les apports conseillés en vitamine C sont passés de 60 à 110 mg par jour. Pourquoi ?

Geneviève Potier de Courcy – Jusqu’à la fin des années 1990, les apports conseillés en micronutriments visaient principalement à éviter les carences, en l’occurrence le scorbut pour la vitamine C. Les apports conseillés publiés fin 2000 ont évolué vers un objectif plus ambitieux : assurer à la population un état de santé optimal, et notamment en ce qui concerne la prévention des maladies dégénératives.

 

Des experts préconisent une nouvelle augmentation des apports à 200 mg par jour. Est-ce justifié ?

G. P. de C. – Selon de récents travaux, elle permettrait de diminuer la tension artérielle, le dysfonctionnement des vaisseaux sanguins, l’inflammation chronique (phénomène observé au cours de l’obésité et de diverses maladies métaboliques telles que le diabète de type 2) et l’infection à Helicobacter pylori (un germe susceptible d’infecter l’estomac), qui sont des facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires ou de certains cancers. A cet égard, 200 mg quotidiens serait l’apport optimal pour obtenir ces actions, sans risque de surdosage ou d’effets délétères.

 

Pour quelles catégories de consommateurs la vitamine C est-elle particulièrement importante ?

G. P. de C. – Si l’on se réfère aux recommandations en vigueur, l’apport conseillé est majoré de 110 à 120 mg par jour pour les personnes âgées, 130 mg pour les fumeurs, 180 mg pour les sportifs (qui s’entraînent au moins 3 fois par semaine). Ces catégories de populations subissent un stress oxydatif plus important, qu’il faut compenser grâce à un apport d’anti-oxydants supérieur. Chez la personne âgée, la vitamine C est aussi intéressante pour son effet stimulant des défenses immunitaires.

 

Quels sont les aliments riches en vitamine C ?

G. P. de C. – Ce sont principalement les fruits et légumes (agrumes, cassis, fraises, kiwi, mangue, choux, épinards, fenouil, poivron) ainsi que les pommes de terre nouvelles. Il est facile d’atteindre les apports conseillés en mangeant les cinq fruits ou légumes par jour recommandés. Pensez toutefois à en consommer au moins la moitié crus, puisque la vitamine C est partiellement détruite par la cuisson.

 

Que penser de la vitamine C en comprimés ?

G. P. de C. – Aux comprimés, il faut préférer les fruits et légumes qui contiennent de multiples autres anti-oxydants. Les comprimés de vitamine C sont généralement dosés à 500 ou 1000 mg. Il faut savoir que lorsque l’apport dépasse 200 mg, le surplus est très faiblement assimilé et largement rejeté dans les urines. Les comprimés peuvent donner un coup de pouce en cure courte (10 jours), en cas de rhume par exemple, mais ils ne doivent pas se substituer à l’alimentation. Ils sont contre-indiqués aux personnes prédisposées aux calculs rénaux constitués d’oxalate. Enfin, chez les fumeurs, la supplémentation médicamenteuse en anti-oxydants peut favoriser la survenue du cancer du poumon.

Geneviève Potier de Courcy est co-auteure du livre Apports nutritionnels conseillés pour la population française, éd. Lavoisier (2000).

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.