En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Diabète, cholestérol, hypertension… Peut-on se permettre des écarts ?

Quand on surveille son alimentation dans le cadre de la prévention cardio-vasculaire, il vaut mieux éviter de cumuler les excès. Les explications de Nathalie Negro, diététicienne du centre nutritionnel des Thermes de Brides-Les-Bains.

 

Diabète, hypercholestérolémie, hypertension artérielle et goutte constituent des facteurs de risque cardio-vasculaire. Dans certains cas, ces paramètres peuvent être normalisés grâce à une alimentation adaptée, couplée à de l’activité physique. Dans d’autres, il faut en plus prendre des médicaments. Quel que soit le traitement, les mets de fêtes (sucrés, gras ou salés), sans oublier l’alcool, auront forcément un impact.

 

Diabète : pas de grignotage et plus d’activité physique

« Zapper les aliments sucrés, chocolats, marrons glacés, bûche puis galette des rois, est mission impossible pendant les fêtes. » Il faut néanmoins s’efforcer de minimiser leur impact sur la glycémie. Nathalie Negro recommande d’« éviter de consommer ces aliments en dehors des repas, d’équilibrer au mieux les menus (par exemple, pour manger sereinement une part de bûche, faire l’impasse sur les pommes de terre ou les marrons et privilégier les légumes, champignons, haricots verts…), de remplacer si possible le pain de mie à index glycémique élevé par du pain aux céréales ou de seigle, et de compenser les repas plus riches par davantage d’activité physique, qui permet l’utilisation des glucides excédentaires par les muscles ».

 

Enfin, les personnes qui se soignent en s’injectant de l’insuline, demanderont conseil à leur médecin pour éventuellement ajuster leurs doses.

 

Cholestérol : opter pour de bonnes graisses

« L’excès de graisses ponctuel au cours d’un repas a peu de conséquence sur le taux de cholestérol. » Mais si les festivités se prolongent durant une quinzaine de jours, il vaut mieux garder une certaine retenue. Comment ? « En évitant le beurre ou la crème fraîche sur le pain, dans les escargots, avec le saumon fumé… En assaisonnant les crudités d’huile de noix ou d’olive (une cuillère à soupe par personne suffit !), en privilégiant les cuissons sans matière grasse (rôti au four, papillote…) ou, si nécessaire, en utilisant de l’huile de colza ou une margarine riche en oméga 3. Enfin, en pensant à manger à chaque repas un fruit et des légumes, dont les fibres contribuent à réduire le taux de cholestérol en réduisant l’assimilation des graisses ».

 

Hypertension artérielle : équilibrer les repas

Un excès de sel a tendance à augmenter la tension artérielle. « Evitez de cumuler plusieurs aliments très salés au sein du même repas : saumon fumé, foie gras, fruits de mer. Les crustacés avant cuisson ne sont pas aussi riches en sodium qu’on l’imagine. Par conséquent, achetez-les crus en vous assurant qu’ils n’ont pas été conservés dans de l’eau salée et faites-les cuire vous-même avec des aromates à foison mais peu de sel ! Buvez beaucoup d’eau plate, ce qui vous permettra de rester bien hydraté et d’éliminer plus facilement le surplus de sel. Et n’oubliez pas que l’excès d’alcool a aussi un effet défavorable sur la pression artérielle ».

 

Goutte : gare aux gibiers et aux excès d’alcool

Les repas riches en graisses et en alcool peuvent déclencher une crise de goutte. « Il convient d’éviter tout particulièrement les abats (y compris le foie gras) et les gibiers, dont les purines font monter le taux d’acide urique sanguin à l’origine des crises de goutte. On peut boire, le cas échéant, du vin raisonnablement (maximum 2 à 3 verres répartis sur une longue soirée), mais il faut bannir les alcools forts et la bière, générateurs de crise. Enfin, comme les protéines jouent aussi un rôle, il faut se limiter à de petites portions de saumon fumé, de fruits de mer, de dinde ou autre volaille et faire l’impasse sur le fromage ».

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.