En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Garder son poids pendant les fêtes : une gageure ?

Si la plupart d’entre nous envisageons les fêtes de fin d’année comme une parenthèse réconfortante, ceux qui surveillent leur poids s’angoissent ! Les astuces de Nathalie Negro, diététicienne du centre nutritionnel des Thermes de Brides-Les-Bains, pour ne pas prendre un gramme.


Si on a l’habitude de manger équilibré, avec les excès des fêtes, perd-on tous les bénéfices santé ?

Nathalie Negro – Non ! L’équilibre se fait sur plusieurs jours. Fort heureusement, un repas plus riche de temps à autre ne nuit pas à la santé, surtout si on reprend dès le lendemain ses bonnes habitudes.

 

Eviter les aliments trop riches pendant les fêtes, est-ce l’idéal ?

N.N – Même quand on surveille son poids, lors d’un repas festif, il faut manger comme tout le monde. Sinon, la frustration est telle qu’on risque par la suite de « craquer » sans contrôle et, au final, d’ingérer plus de calories. En revanche, on peut s’efforcer de modérer les quantités, en prenant le temps de déguster chaque bouchée et en ne se servant qu’une seule fois.

 

Composer des repas de fêtes light, est-ce mission impossible ?

N.N – Pas forcément, certains aliments de fêtes sont peu caloriques. C’est le cas des crustacés, qu’il suffit de manger sans mayonnaise, des noix de Saint-Jacques qui peuvent être cuisinées en papillote, de la dinde, qu’on prendra soin de farcir de champignons en remplacement de la chair à saucisse, et du gibier, qui peut être accommodé d’une sauce au vin sans crème fraîche. En outre, il y a moyen d’équilibrer les menus. Par exemple, après du foie gras, on préfèrera une dinde ou une pintade à un chapon (poulet castré spécialement engraissé pour les fêtes) et une bûche glacée à une bûche pâtissière à la crème au beurre.

 

Pour ne pas prendre de poids, ne vaut-il pas mieux se mettre au régime pendant les quinze jours précédant Noël ?

N.N – Ce n’est pas une bonne idée, car la transition brutale entraînera un effet « yoyo ». Sans compter qu’on risque d’être malade en passant du poisson vapeur à une cuisine nettement plus grasse. Dans la semaine qui précède Noël, il faut manger comme d’habitude en évitant si possible les repas améliorés.

 

Est-ce mieux de se mettre au régime après ?

N.N – Il faut surtout écouter ses sensations. Tant qu’on n’a pas faim, on peut manger plus léger. Mais quand l’appétit revient, il ne faut pas s’affamer. L’ingestion de quelques tisanes pendant quelques jours peut aider le foie à récupérer ou les reins à éliminer l’excédent de sel. Mais il faut absolument éviter de suivre une vraie cure détox. Quand on a pris un ou deux kilos, la meilleure façon de les perdre est de se dépenser un peu plus que d’ordinaire !

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.