En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

La promesse des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires ont rarement les faveurs du corps médical. Certains rhumatologues reconnaissent toutefois leur intérêt pour limiter la prescription de médicaments anti-inflammatoires.

Les maladies inflammatoires des articulations ont en commun d’être douloureuses, voire invalidantes. La plus connue est l’arthrose, qui se traduit par une destruction progressive des cartilages. Elle est aussi la plus répandue puisqu’elle concerne un peu plus de 10 millions de Français.

« La prise en charge de l’arthrose repose sur un traitement symptomatique, explique le Pr Thierry Schaeverbeke, chef du service de rhumatologie au CHU de Bordeaux. Mais les anti-inflammatoires entraînent fréquemment des troubles digestifs, en particulier des douleurs de l’estomac. A la longue, ils peuvent être toxiques pour les reins, augmenter la pression artérielle et, par conséquent, le risque cardio-vasculaire. »

De l’intérêt des compléments à base de polyphénols ?

Or, que constate le Pr Schaeverbeke ? « Que nos patients qui prennent des compléments alimentaires destinés à soulager les articulations ont moins recours aux médicaments anti-inflammatoires. » Parmi les nutriments à fort potentiel, les polyphénols extraits des végétaux occupent une place de choix. Les anthocyanes, présents dans les fruits à peau rouge, seraient particulièrement intéressants. Ainsi, les auteurs d’une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine ont observé que la consommation de jus de cerises griottes permettait de réduire la douleur occasionnée chez des sportifs par un exercice excentrique (contraction d’un muscle étiré).

De leur côté, des chercheurs de l’Université de Bordeaux viennent de mettre au point un complément alimentaire aux vertus anti-inflammatoires à base de malvidine, l’anthocyane qui donne sa couleur au raisin noir, et d’extrait de propolis, un produit de la ruche. « Ce produit s’est révélé au moins aussi efficace que la cortisone sur des rats souffrant d’arthrite ». Prochaine étape : une étude clinique chez l’homme afin de confirmer, ou non, ces observations.

Quid des autres ?

D’autres extraits végétaux à base de lipides spécifiques du soja et de l’avocat se retrouvent dans certains compléments alimentaires ainsi que dans des médicaments classés parmi les anti-arthrosiques d’action lente (1). « Ces composés présentent un intérêt, certes modeste, pour réduire la douleur et améliorer la mobilité articulaire, surtout dans les arthroses débutantes, explique le Pr Schaeverbeke. Il faut en faire des cures régulières d’au moins trois mois. » Même observation en ce qui concerne la chondroïtine sulfate et la glucosamine.  

Enfin, si certaines plantes comme le cassis, l’harpagophytum, l’ortie ou la prêle sont traditionnellement recommandées en cas de douleurs articulaires, aucune étude n’a jamais prouvé leur bénéfice dans le traitement des rhumatismes. Mais elles peuvent soulager une douleur liée à un traumatisme.  

Conclusion ? « Nous n’avons pas l’habitude de prescrire des compléments alimentaires, car même si leur réglementation a évolué, leur mise sur le marché n’est pas assujettie à des études cliniques. Toutefois, à la demande des patients, nous pouvons en conseiller quelques-uns dans le but de réduire la consommation des médicaments anti-inflammatoires », admet le Pr Schaeverbeke.

(1)    Ces médicaments ne sont plus remboursés depuis quelques mois.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.