En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Dossiers Après 50 ans

Cancer : comment réduire les risques

Les facteurs qui favorisent les cancers

Selon l’Institut national du cancer (INCa), 40 % des cancers pourraient être évités grâce à une bonne hygiène de vie. Le point avec Paule Latino-Martel, du Réseau national alimentation cancer recherche (NACRe).


Le tabac

En France, le tabac est responsable de 80 % des cancers du poumon. « La mortalité par cancer du poumon, qui était le monopole des hommes au début des années 1980, concerne de plus en plus de femmes, plus souvent fumeuses qu’autrefois. Le tabac est également incriminé dans une quinzaine d’autres cancers, comme ceux de la cavité buccale, du pancréas ou de la vessie. » Bonne nouvelle : arrêter de fumer, quel que soit l’âge, augmente l’espérance de vie.

 

L’alcool

Impliqué dans les cancers de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du côlon-rectum, du foie et du sein, l’alcool constitue la deuxième cause évitable de mortalité par cancer. « Le risque existe quelle que soit la boisson alcoolisée (vin, bière, alcool fort…), et augmente avec la quantité consommée. » Autant le savoir, et contrairement à ce qu’on lit encore parfois, « même la consommation d’un verre par jour augmente le risque de cancer ».

 

Le surpoids

Le surpoids et l’obésité augmentent en particulier les risques de cancers du sein et du côlon-rectum. « L’accroissement de la corpulence est associé à des taux élevés d’hormones et de facteurs de croissance impliqués dans la cancérogénèse. » L’idéal ? Conserver un indice de masse corporelle inférieur à 25. Et, en cas de prise de poids rapide, consulter un professionnel de santé.

L’excès de viande rouge, de charcuteries ou de sel.

Une consommation trop importante de viande et de sel favoriserait respectivement le cancer du côlon-rectum et de l’estomac. « Parmi les mécanismes impliqués, la formation de composés cancérogènes lors de la cuisson des viandes à forte température. » Il est recommandé de ne pas consommer plus de 500 g par semaine de viande de bœuf, porc, agneau, mouton et cheval. Mais aussi de limiter les charcuteries et autres aliments du commerce très salés, tels que les plats cuisinés, les potages ou les fromages.

 

En savoir plus

La situation du cancer en 2012, à consulter sur le site de l’INCa : www.e-cancer.fr

La prévention primaire des cancers sur : www.inra.fr/nacre

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.