En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Imprimer le dossier

Des menus spécifiques pour l’hiver ?

Quand le thermomètre flirte avec le zéro, notre cuisine a tendance à devenir plus roborative. Mais nos besoins sont-ils si différents en hiver ? Réponse avec Marie-Laure André, diététicienne-nutritionniste.

Faut-il consommer plus de calories en hiver ?

Marie-Laure André – Sauf à passer ses journées dehors, il n’y a aucune raison d’augmenter ses apports de calories ou de graisses. Aujourd’hui, les dépenses de thermorégulation de l’organisme sont quasi-nulles. C’était différent autrefois, lorsque les logements étaient peu ou mal chauffés et que les gens se déplaçaient essentiellement à pied ou à vélo.

Les plats mijotés traditionnels sont-ils trop riches ?

M-L. A. – Bœuf bourguignon, blanquette de veau, potée… ces plats qui allient viande, légumes et féculents (pommes de terre, riz, pâtes…) sont, en fait, très équilibrés. Pour qu’ils ne soient pas trop gras, vous pouvez choisir des morceaux de viande maigres (macreuse ou gîte de bœuf, jarret de veau, palette de porc…) et limiter les corps gras de cuisson. En outre, la saison froide est l’occasion de se remettre à cuisiner des légumes secs, dont la consommation est désormais recommandée plusieurs fois par semaine (1).

Peut-on se passer de crudités durant la saison froide ?

M-L. A. – Chaque repas doit comporter un légume ou un fruit crus, de façon à apporter suffisamment de vitamine C, laquelle résiste mal à la cuisson. Si vous avez du mal à manger des salades, vous pouvez compenser par des agrumes et des kiwis. Pour ne pas manquer de graisses essentielles oméga 3 et 6, vous pouvez remplacer l’huile (de la vinaigrette) par des noix, ainsi que des graines (lin, chia, courge, tournesol, sésame…).

Est-il possible de ne s’hydrater qu’avec des boissons chaudes ?

M-L. A. – Oui, à condition de limiter le thé et le café (à 3 tasses maximum par jour) pour ne pas abuser de caféine et de compléter par du rooibos (ou « thé rouge », qui est dépourvu d’excitants) ou des infusions sans risque comme la camomille, le tilleul, la mélisse, etc. La soupe de légumes permet également de s’hydrater.

(1)    www.anses.fr

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.