En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
Accueil » Besoins alimentaires » Enfants » Entre 7 et 9 ans » De bonnes habitudes à maintenir

Les besoins alimentaires âge par âge.

Imprimer la fiche

De bonnes habitudes à maintenir

Bien qu’il devienne plus autonome, l’enfant entre 7 et 9 ans n’est pas encore capable de manger spontanément équilibré. Les parents doivent donc continuer à donner le bon exemple à la table familiale.

Même lorsque les enfants grandissent, il faut rester vigilant à l’équilibre des repas à la table familiale. Un enfant de moins de 10 ans n’est pas capable de faire les bons choix alimentaires pour sa santé. Il s’oriente spontanément vers ce qu’il aime. Pour qu’il apprécie une large gamme d’aliments, il est important de varier le plus possible. Le faire participer aux courses, l’emmener au marché, le faire cuisiner… tout est bon pour l’encourager à manger de tout. Et si l’adolescence signe une rupture avec le modèle alimentaire familial, les repères acquis lui serviront à nouveau à l’âge adulte.

Jusqu’où être permissif ?

Etre trop sévère, obliger les enfants à terminer leur assiette ou à consommer un aliment qu’ils n’aiment vraiment pas, leur interdire certains aliments (qui « font grossir » ou « mauvais pour la santé ») conduit à l’inverse de l’effet recherché. Plus grands, les enfants risquent d’être définitivement dégoûtés par certains aliments, ou de manger en cachette et de façon excessive les aliments tabous.

Mais laisser les enfants manger ce qu’ils veulent à volonté n’est pas non plus la bonne solution. Car des études récentes montrent que certains enfants ne se régulent pas aussi bien qu’on l’imaginait : ils peuvent manger au-delà de leurs besoins quand les portions sont trop copieuses ou les tentations trop grandes.

Il faut donc les aider à acquérir les bons réflexes : connaître les bonnes proportions aux repas pour éviter les grignotages, savoir quels aliments privilégier en cas de fringales (pain, féculents, légumes, fruits), se demander si on a encore faim avant de se resservir.

Quant aux aliments riches, chips, hamburgers, viennoiseries, friandises, il suffit de ne pas en acheter trop ou trop souvent pour que personne ne soit tenté.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.