En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

Les besoins alimentaires âge par âge.

Imprimer la fiche

L’alimentation à partir de 4 ans

Dès 4 ans, les petits sont en mesure de manger à la table des grands. Mais s’ils peuvent goûter de tout, leurs portions doivent demeurer inférieures à celles des parents et leurs repas être équilibrés.

Quels apports nutritionnels conseillés ?

A partir de 4 ans, la croissance, jusqu’alors très rapide, ralentit. Elle s’accélèrera à nouveau au moment de la puberté. Entre 4 et 6 ans, les enfants grandissent environ de 5 à 6 cm par an.

Les besoins énergétiques

L’apport énergétique qui leur convient est lié à leur rythme de croissance, à des facteurs génétiques propres, ainsi qu’à leur niveau d’activité physique (mode de déplacement, jeux plus ou moins actifs…). Voici les apports conseillés pour un niveau d’activité moyen :

 

4 ans

5 ans

6 ans

Filles

1 240 kcal

1 360 kcal

1 600 kcal

Garçons

1 340 kcal

1 435 kcal

1 745 kcal

Source : Afssa. Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 2001.

 

A titre de comparaison, l’apport moyen recommandé à un adulte est de 2 000 kcal pour les femmes et de 2 500 kcal pour les hommes.

 

Les nutriments à surveiller

 

Certains déficits peuvent toucher les jeunes enfants, comme en témoigne la dernière enquête de consommation nationale INCA 2. Les parents doivent être vigilants aux apports en vitamines C et D et aux apports en zinc.

La vitamine D. Elle conditionne l’assimilation du calcium et a une double origine : l’alimentation et une production par la peau exposée aux rayons solaires. Les enfants en bas âge, volontairement préservés du soleil, en reçoivent sous forme médicamenteuse (gouttes, ampoules) jusqu’à l’âge de 2 ans. Théoriquement, cette supplémentation sur prescription médicale devrait se poursuivre jusqu’à 5 ou 6 ans. Si ce n’est pas le cas, les parents peuvent en discuter avec leur médecin. Les aliments riches en vitamine D sont : les poissons gras (hareng, maquereau, sardine, saumon), recommandés 1 à 2 fois par semaine, les œufs, les fromages et les abats. En l’absence de supplémentation médicamenteuse, les laits et laitages enrichis en vitamine D sont conseillés.

La vitamine C. Elle contribue aux défenses immunitaires. Quand les enfants en manquent, c’est qu’ils ne consomment pas suffisamment de fruits et légumes, recommandés « 5 fois par jour », soit 400 g au minimum quotidiennement.

Le zinc. Cet oligo-élément participe aussi au fonctionnement du système immunitaire. Il se concentre dans les aliments d’origine animale : fruits de mer, abats, viandes, œufs, fromage. Le complément se trouve dans les fruits et légumes secs.

Quels menus à partir de 4 ans?

Il est simple d’équilibrer les menus en se basant sur les repères du Programme National Nutrition Santé (PNNS) :

 

• Produits laitiers (lait, laitages, fromages) : 3 portions par jour.

• Viandes, volailles, poissons, œufs, jambon : 1 fois par jour suffit, soit environ 50 g.

• Pain et féculents (pâtes, riz, pommes de terre, légumes secs) : à chaque repas.

• Fruits et légumes : au moins 5 portions de minimum 80 g par jour.

• Matières grasses (beurre, crème, huiles…) : chaque jour, variées et en quantité modérée.

• Produits sucrés (confiture, chocolat, biscuits, glaces…) : en quantité modérée.

• Boissons : 1,2 l par jour, en donnant la priorité à l’eau.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.