En utilisant le site onmangequoi.lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus

Les besoins alimentaires âge par âge.

Imprimer la fiche

Quels apports nutritionnels conseillés ?

Chez l’adulte, une bonne alimentation doit fournir en proportions équilibrées et en quantité suffisante les nutriments indispensables au fonctionnement de l’organisme. Elle permet d’entretenir le capital osseux et la masse musculaire. Elle contribue à la prévention des maladies à composante nutritionnelle : obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers…

Le besoin énergétique :

Le besoin énergétique dépend du sexe, de l’âge, du niveau d’activité physique, ainsi que de facteurs génétiques.

À titre indicatif, voici les apports conseillés :

Sédentaires Activité moyenne Activité importante
Femmes de 20 à 40 ans 1 900 kcal 2 200 kcal 2 400 kcal
Femmes de 41 à 50 ans 1 800 kcal 2 000 kcal 2 300 kcal
Hommes de 20 à 40 ans 2 400 2 700 3 080
Hommes de 41 à 50 ans 2 250 2 500 2 900

Source : Afssa. Apports nutritionnels conseillés pour la population française. 2001.

Les nutriments à surveiller :

Selon la dernière enquête de consommation nationale Inca 2 :

 

LES FEMMES peuvent surtout manquer de :

- Calcium : un apport suffisant permet d’entretenir le capital osseux acquis durant l’adolescence, et d’aborder la ménopause avec les os les plus solides possible. Pour atteindre les 900 mg conseillés par jour, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers quotidiens.

- Fer : la plupart des femmes réglées en manquent, puisque toute perte de sang entraîne une perte de fer. Les grossesses pompent les réserves, et justifient dans la plupart des cas un supplément de fer médicamenteux. Le fer des viandes et des poissons est mieux assimilable que le fer des végétaux. Pour optimiser l’apport, l’idéal est de consommer un abat ou des fruits de mer une fois par semaine.

- Vitamine B9 : elle est essentielle au renouvellement cellulaire et particulièrement importante pour les femmes enceintes. Elle se trouve dans les légumes verts, les fruits secs oléagineux (amandes, noisettes) et les fromages.

LES HOMMES peuvent surtout manquer de vitamine C, car ils sont plus faibles consommateurs de fruits et légumes que les femmes. Les végétaux les plus riches sont les agrumes, fraises, kiwis, mangues, choux, épinards, poivrons.

 

FEMMES et HOMMES manquent de :

- Vitamine D : pour faire le plein de cette vitamine qui améliore la fixation du calcium sur les os, il est souhaitable de consommer un à deux poissons gras (hareng, maquereau, sardine, saumon) par semaine. Lorsqu’on vit dans une région faiblement ensoleillée, il est judicieux de vérifier avec son médecin traitant qu’on n’est pas carencé.

- Magnésium : ce minéral antistress se trouve en très petite quantité dans la plupart des aliments. Il est nettement plus concentré dans des aliments qu’on ne consomme pas suffisamment : fruits et légumes secs, céréales complètes, fruits de mer.

- Fibres : elles contribuent à réguler le transit, l’appétit, le taux sanguin de cholestérol et la glycémie. Pour atteindre l’apport conseillé, il faudrait consommer davantage de fruits et légumes frais et secs et d’aliments céréaliers complets.

 

À savoir : un régime fournissant moins de 1 500 kcal par jour implique inévitablement des déficits en divers minéraux et vitamines.

 

Dossiers

  • Tous les dossiers
  • Dossier du mois Famille
  • Dossier du mois
    Après 50 ans

Famille

  • Dossiers
  • Recettes
  • Recettes magiques
  • Besoins alimentaires

Besoins alimentaires

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Recettes

  • Toutes les Recettes
  • Recettes sans se ruiner
  • Menus de la semaine

Après 50 ans

  • Dossiers
  • Recettes
  • Besoins alimentaires

Mais aussi...

  • Tests & Quiz
  • Encyclopédie
Espace adhérents Plan du site Mentions légales

©2013 On mange quoi ? Ce service vous est proposé par La Mutuelle Générale.